Les billets de Michel A.

Au-delà de la peur … 

Cette journée-là, je l’ai passée dans l’inconfort. Je me sentais instable au niveau de mes émotions et agité dans mes pensées. Bien qu’une petite voix m’invitait à prendre le temps de rencontrer cet inconfort, une peur me poussait à reporter ce moment.

Ce rendez-vous, que je n’ai pas accepté de jour, s’est présenté à moi la nuit suivante. Je me suis réveillé au milieu de la nuit avec une forte tension dans le ventre, une sensation bien connue que nous appelons la peur, ainsi qu’un mal de gorge. Je sus instantanément qu’il valait bien mieux que j’aille à la rencontre de mon monde intérieur, lui qui criait sa demande d’être écouté.

Je mis les deux mains sur mon ventre, avec l’intention de rencontrer mes peurs, bien sûr, qui étaient coincées dans cette partie de mon corps, mais aussi les autres émotions et sensations. Patiemment et en douceur, je plongeai dans mon ressenti, avec pour seule intention de ressentir et d’accueillir ce qui était là, ce qui poussait vers la sortie. Malgré quelques moments d’inconfort intense, je ne repoussai pas ce rendez-vous que je m’étais donné.

Durant tout ce processus, je faisais de mon mieux pour ne pas embarquer dans les pensées. Comme j’avais encore un pied dans un demi-sommeil, mon mental n’était pas trop actif, ce qui me facilita les choses. Difficile pour moi de dire combien de temps cela dura, mais durant tout ce temps, je me fis rien d’autre, pour une fois ai-je envie de dire, que de ressentir et rencontrer les sensations, en fait demeurer présent à ce qui se présentait et passait. Car oui, les tensions, les peurs, les inconforts passèrent les uns après les autres, rapidement. Quelques images d’enfance se présentèrent aussi. Je les laissai passer sans m’y attarder.

Une fois ce processus terminé, je me réveillai pour de bon. Je me sentais bien, allégé, conscient que cette expérience m’avait aidé à dégager de « vieilles affaires », avec une efficacité surprenante. Je vous dis cela, car je suis allé respirer un bon bol d’air une fois debout, avec l’agréable impression d’être mieux connecté à la Vie, plus paisible dans mon ventre et dans ma tête aussi. Si l’emballage de l’expérience n’avait pas été très invitant, je peux vous dire que le cadeau, lui, fut magistral !

Michel A.