Traitement(s) et/ou opération(s) : Chimiothérapie et 2 opérations (pour enlever le ovaires et 2 masses cancéreuses de 16cm et de 11cm) puis l’utérus, le col de l’utérus et tout ce qui semble nécessaire.

Autres soins et traitements : Traitements énergétiques + Reiki + auto-traitements Reiki et bcp de visualisation de guérison dans mon abdomen et à partir de mes cellules.

Alimentation (diète spéciale) et/ou supplémentation :

Le corps médical nous propose de suivre une alimentation semblable à celle des femmes enceintes. Ce que j’ai fait. Pendant les traitements de chimio j’ai du prendre, à court termes, des comprimés de fer. J’avais déjà une bonne conscience à propos de l’alimentation, mais j’ai décidé d’éliminer complètement le sucre raffiné sous toutes ses formes (desserts, jus de fruit et autre semblable) pour ne garder que les fruits frais, surtout les petits fruits rouges comme source de sucre. Le reste de l’alimentation est restée semblable à mes habitudes ; entre les mets végétariens et un peu de viandes. Aucun alcool, ni café/thé. J’ai introduit l’eau restructurée pour aider mes cellules à bien se régénérer. Cette eau procure une meilleure hydratation, aide à éliminer les toxines et les déchets solides du corps.

Lecture, méditation, exercice : Beaucoup de lectures sur l’éveil de Soi, la puissance de notre pensée, la création de notre vie, comment reprendre notre propre pouvoir, le miracle de la guérison, comment introduire la reprogrammation cellulaires pour les rééquilibrer, dont voici quelques auteurs : Kishori Aird, Patrick Bernard, Dr. Christian Boukaram, Dr. Maxwell Maltz, Richard Béliveau, Jacques Martel, Louise L. Hay, la documentation reçu lors de ma formation “prof de yoga”, des conférences Web de différents thérapeutes, bref tout ce qui me permettait de nourrir mon coeur et mon esprit vers la voix de la guérison totale. Des lectures sur le cancer d’ordre clinique et psychique, pour bien comprendre cette maladie, les causes possibles; mode de vie, hérédité, stress… Petits exercices de questionnement et de rétrospections pour m’aider à mettre le doigt sur ce qui me “ronge tant” afin de faire les changements qui s’imposent dans ma vie et guérir.

De la méditation au quotidien (ceci faisait déjà partie de ma vie). Et bien sûr le yoga, puisque je suivais une formation de professeur de yoga. Je prenais des marches à tous les jours, en pleine conscience de mes pensées, de la joie et de la gratitude qui m’habitent. La joie amène la guérison profonde et permet aux cellules de se rééquilibrer. Je visualisais des bonhommes sourires dans toutes mes cellules. J’écoute à tous les jours de la musique qui nourrit mon âme, et ce, depuis plusieurs années.

Services et aides les plus utiles et appréciés : Service de CLSC/infirmier à domicile. Service de bénévoles d’accompagnement et de transport lors des traitements. Service de psychologue gratuit. Les thérapeutes d’ordre spirituel et énergétique sont également forts utiles. Les gens autour de nous ; conjoint, parents, familles, ami(e)s, connaissances, voisins, collègues de travail. L’infirmière pivot de l’équipe médicale offre un très grand soutien, informe et règle les situations rapidement. J’ai eu également la chance de discuter avec une personne ayant eu le cancer des ovaires et qui, aujourd’hui, se porte à merveille. C’était une référence. Une liste de ce type de personnes devrait être disponible afin d’inspirer et de donner espoir d’une guérison possible.

Qu’est-ce qui a changé dans votre vie depuis la maladie ? : Tout a changé. Le travail, la façon de voir la vie, les gens, les situations, ma manière de penser, mes paroles. Mon être tout entier est différent. Je suis passée à l’action. Je partage maintenant mon temps de travail de bureau entre celui d’offrir des cours de yoga. J’aime apprendre, alors je poursuis des formations en yoga et méthaphysique en me laissant un temps d’intégration. Je prends le temps de faire des choix éclairés. Ce qui monte de l’intérieur est bon pour moi. Je me suis débarrassée d’une grande partie de mes limitations, je me sens libre. Tout est plus facile.

Réflexions et message personnel : Dès le début du diagnostic, je me suis dis que j’ai 2 choix ; pleurer sur mon sort (ce qui mène à rien) ou prendre la situation telle qu’elle est et la régler en utilisant à la fois la science médicale offerte et la force Vitale universelle qui nous habite. Je me sentais confortable et en harmonie avec les 2 options, qui pour moi, sont issues de la même Intelligence divine. Cependant, je suis demeurée vigilante tout au long du processus médical et je n’ai pas tout accepté. Mon corps me parlait et m’indiquait ce qui me convenait. J’ai été en mesure de prendre des décisions en laissant les peurs de côté. J’ai refusé un traitement proposé qui devait se faire pendant ma 2e opération et je n’ai pas pris le dernier cycle de 3 traitements de chimio. Mon corps en avait assez et savait qu’il était guéri. Je l’entendais. Je l’ai écouté.

Tout a bien fonctionné : les traitements, les 2 opérations, les guérisons physiques (cicatrices/cancer) et psychiques (émotions/enfance).

Terminé les peurs, les obstacles, les peines, les suppositions, les futilités. J’ai une meilleure connaissance de qui je suis. J’ai repris mon pouvoir intérieur et je comprends que tout est possible. J’écoute mon corps. Il me parle et m’a toujours parlé sauf que je ne l’ai pas assez écouté. Il y a une intelligence naturelle à l’intérieure de Soi qui nous guide et qui nous donne toutes les informations pour vivre dans l’abondance, heureux, en paix et en santé. Laissons-la agir, elle sait ce qui est bon pour nous.

Et que dire du moment présent ; le seul vrai moment qui compte. Il n’y en a pas d’autres. Alors facile d’être conscient qu’hier n’est plus et que demain n’est pas encore là. Par le fait même, fini les regrets du passé et les inquiétudes du futur. Je laisse la place aux projets qui s’installent, à ma créativité, à la vie quotidienne et j’aime vraiment ça. Je fais de mon mieux à chaque jour. Je respecte mon énergie et mes capacités sans me culpabiliser de ne pas avoir réalisé tout ce qui était prévu. Et je laisse beaucoup d’espace pour accueillir les changements en demeurant flexible et optimiste. La vie est belle tout le temps. Il arrive qu’il y ait des inconvénients, des soucis, des peines mais ils passent rapidement.

Pour terminer, n’hésitez pas à questionner les intervenants, infirmiers et médecins pour bien comprendre ce qui vous arrive. Soyez au fait des effets secondaires avant qu’ils n’apparaissent. Demeurez maître de tout, de vos décisions dans l’acceptation ou le refus de vos traitements. Écoutez votre voix intérieure. Considérez les conseils qu’on vous donne, puis posez-vous la question : est-ce bon pour moi ou pas ? Après une telle expérience vous deviendrez un témoin lumineux et rempli d’espérance pour tous ceux qui ont besoin de croire en la vie.

Merci d’offrir cette opportunité de témoignage de l’ordinaire devenu extraordinaire !