Traitement(s) et/ou opération(s) : Chirurgie (tumorectomie + exérèse du ganglion sentinelle) le 24/09/2014.

Autres soins et traitements : à partir du 27/10/2014 : 3 ½ semaines de radiothérapie.

Alimentation (diète spéciale) et/ou supplémentation : végétarienne : légumes (régime crétois) poissons & crustacés à gogo et fromages + une cure de ginseng hyper titré naturel + magnésium B6.

Lecture, méditation, exercice : programme habituel renforcé : Prières scientifiques, méditations, soins énergétiques de nettoyage en solo, écriture quotidienne de l’expérience, danse sportive (en cours intensifs hebdo, en groupe et en particulier)

Services et aides les plus utiles et appréciés : au travail domestique, mais peu …

Réflexions et message personnel :

Le choc de l’annonce :

Suite à des examens de routine, durant l’été 2014, destinés à une exérèse d’un kyste banal et bénin (lequel cachait l’autre …), m’est annoncé, le 08 septembre 2014, à ma grande surprise, un cancer du sein dont la prise en charge préconisée était une chirurgie et 6 semaines de rayons un mois après, suivis de 6 semaines de chimio … ! Et que rien, d’après les examens précédents, ne pouvait laisser prévoir, ni selon mon état d’esprit du moment, plutôt enthousiaste, optimiste et positif.

Pour dire… le médecin a dû s’y reprendre à deux fois pour que j’assimile l’information de l’opération dans la promptitude, car, en sous estimant le sérieux du diagnostic lors de cette consultation, je lui ai émis le souhait de retarder l’opération, le tout dans une légèreté désinvolte, qui l’a déstabilisé dans son expertise.

…Sans doute ai-je fait une forme de déni à ce moment-là …? Puis me rendant compte de sa surprise & que ceci semblait urgent, je lui laisse choisir la date, et il la décide pour le 23 du même mois, soit 15 jours après !

Ce qui me met en état de choc sur l’intégration de la nouvelle et de sa gravité, et sur le peu de temps pour digérer l’information, une douche écossaise par moins 50°C en Alaska !

Notez que le cancer du sein ne présente aucun symptôme externe particulier qui pourrait l’identifier mis à part une grosse fatigue, mais étant très active, elle fût mise sur ce compte-là…

Le cancer est une maladie muette qui résonne de manière assourdissante.

Donc vous pensez entrer en bonne santé dans un centre d’examens le matin à 09H00 et vous en ressortez le soir à 18h00, après avoir été le sujet d’une batterie de tests pré opératoires, atteint de la maladie du siècle ! Étrange sensation, je vous l’assure ! Et le mot est faible quelque soit votre faculté de résilience… !

Les 4 jours suivant l’annonce

Le 1er jour

J’en parle à mes proches qui sont tellement sidérés par la nouvelle, qu’ils n’y croient pas du tout…ni à la maladie ni à l’opération….ça n’aide pas pour accompagner le move … rires …Il faut dire que je suis, d’une part quelqu’un de robuste, jamais malade, et que de par ma fonction de coach de vie psycho-spirituelle, après avoir beaucoup travaillé sur moi avec mes pairs, et tout le long de mes épreuves de vie, l’information me semble …improbable ..

Et là, je me sens tout d’abord vexée… oui je sens que mon orgueil en a pris un sacré coup car je me sais responsable et co-créatrice ! Je me demande de suite ce qui a pu provoquer en moi cette affection, jamais je n’aurais pu imaginer telle mésaventure avec toutes les connaissances et l’ouverture dont je peux faire preuve…. Quelle prétention ! Et je le dis, je le clame haut et fort, je partage cette fatuité avec mon entourage, ça me fait du bien de verbaliser cet aveu et je pense à ce moment là à ce verset de la Bible :

« Luc 14…10Mais, lorsque tu seras invité, va te mettre à la dernière place, afin que, quand celui qui t’a invité viendra, il te dise : Mon ami, monte plus haut. Alors cela te fera honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi. 11Car quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé. … »

J’échange aussi avec les miens que j’aurais tout vécu dans cette vie comme redoutables tribulations et que seule l’expérience de la maladie grave manquait à mon palmarès …sourires …

A ce moment là, pour tromper l’ennemi …lol… je fais une vraie crise de cynisme et d’ironie sans doute en défense réactive …mais je n’aime guère cette énergie qui recèle une colère larvée et sourde sous prétexte d’humour, je décide donc de m’isoler quelques jours durant pour être à mon écoute et ce que l’expérience a à me dire sur moi, de moi à moi.

Le soir, je médite longuement et trouve une 1ère clé de décodage sur l’origine de ce mal, une grosse épreuve de rupture de vie en 2012, dont je croyais, à tort, avoir tout nettoyé et être indemne, mais pas sur le plan du corps hélas, que j’ai dû négliger au profit excessif, sans doute, de l’âme et de l’esprit.

Les 2 jours d’après

Je me lève en ayant le sentiment bizarre d’être dédoublée.

Quelle étrange sensation que ce dédoublement, je me voyais vraiment divisée en deux, sans doute parce que mon disque dur est saturé dans ce moment précis et que j’ai le sentiment que c’est l’épreuve de trop, même si, jusque là, jamais je ne me suis offert l’occasion de m’apitoyer sur celles du passé, les prenant comme des opportunités à grandir en conscience…Le disque semblait aussi rayé…

Alors sans m’appesantir pour autant sur le phénomène, je choisis de l’exploiter pour m’entendre …

Et il y a vraiment le moi incarné qui parle à cette autre qui est mon âme et qui me questionne en un dialogue constant, non jugeant, en face en face, et me demande ce que je décide, que j’ai 48 heures pas une de plus, pour choisir l’issue de la pathologie détectée ; qu’au vu de mon parcours de vie, je peux faire le choix de rentrer, à moyen ou court terme, à la Maison, ou de rester et de continuer à contribuer du mieux que je peux et de surmonter la situation.

Je n’éprouve à ce moment là aucune émotion, ni colère ni tristesse, ni ne suis d’humeur sentimentale, mais je suis dans une communication responsable et factuelle avec mon âme et mon Esprit, en lien direct avec ce fabuleux outil terrestre que représente notre libre-arbitre une conversation intime et abondante entre mon âme et mon ego, dont je suis à la fois et spectateur et acteur.

La communication est nourrie et riche, je vois ma vie passée défiler, les conclusions bénéfiques de mes choix sur mon évolution personnelle, et les claques cuisantes dont je me suis toujours relevée vaillante forte de « leçons terrain », mais curieusement, je ne vis aucune pression d’une part de moi sur l’autre, je suis la seule capitaine de cette barque, seule maître à bord de ma vie, de mon existence.

Une fois de plus je le perçois, mais avec une acuité nouvelle, et très explicite.

Quel choix cornélien à prendre en toute connaissance de cause …. ! En effet, ayant été sujette d’une NDE quelques années en arrière, expérience qui a grandement participé à accélérer mon Réveil, j’ai retrouvé une mémoire vive de l’haut de là. Et de fait, le départ est tentant face à cette nouvelle épreuve !

Deux jours durant, je vis ce dialogue en continu qui m’invite à accueillir un choix ou l’autre.

Rester ou rentrer … ? Quitte ou double ?

Malgré les superstitions infondées de certaines croyances religieuses dont notre inconscient collectif est imprégné, je fais l’expérience que la Source Dieu ne rappelle jamais personne qui se soit incarné ici-bas sans notre cautionnement préalable, mais que chacun de nos choix est entendu et respecté comme tel, sans jugement, y compris celui de raccourcir notre séjour ici de par le développement d’une maladie par exemple ou d’une épreuve qui nous semble à priori insurmontable et dont nous programmons implicitement la fatalité irréversible.

Dieu nous veut heureux, joyeux, prospère et en excellente santé & a prévu que nous jouissions de notre vie physique le plus longtemps possible. J’ai l’opportunité fabuleuse de l’assimiler intimement dans cette Grandeur et avec précision à ce moment-là.

Aucun autre paramètre que mon existence et moi n’entrent en ligne de compte dans ces instants-là, ni mes liens sentimentaux, familiaux, ni amicaux, ni travail, ni rien d’autre que moi et mon Soi.

Mais quelle responsabilité sur notre évolution personnelle et individuelle lorsqu’on le conscientise de la sorte…. En sachant qu’à la question : « stop ou encore …? » Si j’y oppose un stop qui a, présentement, tous les motifs légitimes d’être, au moins pour ma part horizontale, il sera, néanmoins, un frein provisoire à ma croissance spirituelle & ma verticalisation, car ce qui n’est pas réalisé maintenant, dans cette existence actuelle, se devra de l’être plus tard sur une autre incarnation…

Je me mets au lit le soir de ce 3ème jour sans aucune réponse à cet échange… Vide et remplie à la fois, mais sans réponse tranchée sur mes souhaits profonds. Je prie pour être éclairée pendant mon sommeil ce soir-là.

Le matin du 4ème jour

Après des soins énergétiques de nettoyage habituel quotidien, & mes prières de connexion à la Source je me lève impétueusement et juste avant de mettre un pied dans la douche, je sais, je le sens profondément !

Je décide de VIVRE ! C’est sûr et certain ! Et non pas de dramatiser l’événement et de m’y engloutir dans la plainte pathologique, ni de me battre contre la maladie, mais d’expanser la Vie-Source en moi de laisser plus de latitude à Dieu en mon coeur & dans mon existence, de l’espace, d’être Son instrument.

Et d’effacer définitivement ce vieux trauma qui révèle cette empreinte dans mon corps, et dans mon « petit moi profond ».

Je décide à ce moment là de renforcer, en Esprit et en Vérité, mon partenariat avec Dieu. De Lui ouvrir en grand mes bras …Oui, je le veux ! Je veux faire alliance vivante avec Dieu pour guérir définitivement de cette pathologie et VIVRE dans sa Présence.

Et il est hors de propos que je perde mes longs cheveux en chimio ! Donc je décide, de connivence avec la Source qui me soutient dans ce choix, sourires, que je n’aurais pas de chimio et cela me réjouit, je me sens vivante !

Loué Soit Dieu que j’invite à la 1ère place dans ma Vie, pour de vrai sans tricher !

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul…En explorant en profondeur le bio décodage de ce cancer, je ris de la synchronicité de la date de l’annonce qui, à elle seule, me dévoile en toute simplicité la cause …en la deuxième et bonne clé qui me ramène à ma très petite enfance… !

Et évidemment, ce n’est que ce jour là qu’elle me saute aux yeux ! Au pays des aveugles, les borgnes sont rois !

Ne reste plus qu’à purifier cette ombre résiduelle au tableau …Au Feu divin les mémoires de colères et de tristesses !

Je m’y attèle dans l’allégresse et une intention sans failles, authentique, non sans m’être concoctée un programme de prières scientifiques de guérison (dont l’une ci-dessous) alignées sur les Lois Universelles quantiques et de méditations régulières et adaptés à ma guérison, et à de nombreux cours de danse pour vivifier mon ancrage, et beaucoup plus de sorties loisirs pour me distraire et PARTICIPER à la joie d’être vivante.

Sans oublier d’être à l’écoute d’un radio guidage très actif ! Lol.

 Une de mes prières…: « Dieu guide mon médecin, mon chirurgien, c’est un homme de Dieu et de fait, toutes ses actions sont bénies ! Mon médecin est l’Instrument parfait des mains de Dieu.

Je rends grâce à Dieu et à sa Toute Puissance curative, je suis parfaitement guérie.

Dieu Vie, Dieu Amour circule librement dans toutes mes cellules et y transcende toute discorde. Je me pardonne d’avoir entretenu cette discorde. Dieu m’aime et prends soin de moi. Mon corps est le Temple de Dieu. Loué soit Dieu. »

Un peu plus d’un mois environ après l’opération, le 10 octobre 2014

J’ai rendez-vous avec le professeur oncologue pour initier le protocole de soins deux jours après, je n’en mène pas large, je veux savoir si j’ai, nous, avons réussi … Si je n’ai pas failli-encore- dans mon alliance divine … ?

Et voici ce que textuellement il me dit : « Contre toute attente et à ma grande surprise, bonne surprise, précise-t-il, aucune chimio n’est envisagée et le protocole de radiothérapie est abrégé à 3 semaines et demie au lieu de 6 ! »

Jai une furieuse envie de l’embrasser mais je m’abstiens vu son attitude clinique distante, je suis radieuse, et pas étonnée mais fière de moi !

Je rends grâce à Dieu et à notre partenariat ! J’ai réussi ! Nous avons réussi de concert !

Pas de chimio ! Un programme allégé … ! Merci la Vie ! Merci Dieu ! Merci Moi !

Noël 2014

Je viens de finir les rayons. Bien sûr j’ai été brûlée vivement, j’ai des douleurs articulaires en effets secondaires mais rien d’alarmant… J’ai redoublé mon protocole personnel je l’ai partagé dans la salle d’attente de l’hôpital de jour avec des gens en grand souffrance et submergés par leur pathologie et qui m’ont demandé mon « secret », car étonnés que je vienne détendue tous les jours avec le sourire.

A  aucun moment, durant, ce parcours médical, je ne me suis considérée comme une « malade » mais comme « guérie » à partir du jour où je l’avais décidé, et jamais une pensée parasite, depuis la mise en place du protocole, n’a éclos dans mon Esprit.

Je l’ai vécu comme une aventure de plus que je peux mettre au Service des autres, sans jamais me plaindre, ni verbalement, ni en pensée, ni me condamner, mais en accueillant cette partie de moi que j’avais blessé à mon insu de mon plein gré, et en lui donnant de l’attention, l’accueillir comme ma création brouillon, un pâté sur ma copie, sans pour autant lui donner de l’espace pour glisser dans la catastrophe ou la tragédie, et encore moins les lamentations. Une épreuve de Foi. Une de plus …

Février 2015

Un examen de contrôle m’informe que je suis en rémission. En Vérité, le médecin me dit à mots couverts que la guérison est là mais qu’il est nécessaire d’attendre juin 2015, sur d’autres examens complémentaires pour l’affirmer installée… A noter, il peut y avoir la guerre, j’ai de quoi panser et crémer tout un régiment de grands brûlés ! Je n’en ai utilisé aucune ! Et ce qui était totalement carbonisé s’éclaircit par magie ! Dieu m’aime et prend soin de moi… !

Vive la prière et la crème Nivea !

Juin 2015,

Soit 9 mois après exactement ….Curieux n’est ce pas ?! L’on m’annonce que je suis complètement guérie ! Et plus une seule trace de brûlure … Le médecin me demande finalement quelle est la crème qui m’a le mieux réussi …parmi la dizaine prescrite … je souris sans toutefois lui répondre …Il ne me croirait pas …!

La Foi Vivante, en actes et en Vérité déplace les montagnes !

Qu’est-ce qui a changé dans votre vie depuis la maladie ? Alors que j’étais déjà très investie dans mon travail spirituel journalier, je le suis davantage, je continue de prier, de louer & de traiter spirituellement sans relâche, partout, et hormis mes temps de méditations, dans mes activités domestiques, dans mes balades à l’extérieur… tout le temps…

Et je bénis sans cesse mes interactions sociales, mes situations d’existence quelles qu’elles soient ; je vis de façon active désormais dans une gratitude constante et autant que faire se peut « reliée » (même si j’ai des coups de mou, parfois, ils ne durant jamais très longtemps …) et mon examen de conscience quotidien est encore plus rigoureux.

J’ai trié aussi bon nombre de mes relations car j’ai besoin de paix et de Vérité et je fuis plus que jamais les mensonges et les faux semblants.

Prier de cette manière n’a que peu en commun avec des prières religieuses & c’est vraiment dommage car rien ne l’empêche puisque la même Cause est servie….et les louanges dans la vie ordinaire transportent à nulle autre pareille et véhiculent la Joie.

Et aussi, je passe beaucoup plus de temps à examiner mes choix, à ne pas me précipiter, même pour des choses qui semblent sans importance, je me surveille davantage et surtout suis vigilante à mes pensées qui, si elles sont l’objet d’émotions négatives mêmes furtives, sont transmutées illico presto.

Examiner mes choix avec attention revient à analyser en détail, chacun, un à un, s’ils servent la Source, ou les basses fréquences de la Terre et ses attachements inutiles et sordides, et ce, sans me la raconter, pour mettre à nu mon ego qui adore les compromis et les conciliations de bas étages qui ne servent que ses peurs & sa zone de confort.

Je m’écoute plus aussi, et dès que je me sens aspirée par le stress horizontal ambiant, je me recule, je m’isole et me ressource en solo pour me vivifier.

Je fais en sorte de ne me diriger que vers le Bien, le Bon, le Beau dans mon existence actée, et si je sens que cela ne réponds pas à ces critères, je n’attends pas que cela empire en fermant les yeux, je lâche de suite en me remettant en question et je vais voir ailleurs si l’herbe est plus verte si les circonstances ne peuvent changer selon l’éthique….Je suis devenue une aventurière et une exploratrice de l’Amour.

Je cible désormais exclusivement la qualité et suis devenue très très sensible à toutes les nombreuses synchronicités qui nous parlent journellement de nos créations du moment. La Vie est un jeu de piste, j’ai décroché un drapeau de plus et celui-là était de taille …mais en définitive il n’y a ni petit ni grand drapeau. Il y a le Chemin, la Vérité, la Vie….

Avec le recul, je n’ai pas l’impression que guérir d’une maladie grave, et en si peu de temps, soit plus complexe qu’apprendre à rouler en vélo enfant…. Sourires et ce, sans sous estimer l’affaire….

Vouloir vraiment par le coeur, c’est pouvoir ! L’expérience m’en témoigne !

D’ailleurs, mes amis incrédules à l’annonce de la nouvelle, n’ont été nullement surpris du résultat sur du court terme, le sujet en est devenu anecdotique, et sans doute l’est-il finalement …!?

Pour conclure, la maladie et sa guérison m’ont appris en direct la qualité de la Vie et c’est inestimable & que notre Corps est un Temple à ne pas négliger !

Le spiritualiste a énormément tendance à l’oublier …Il a besoin d’être rappelé à l’ordre par son corps pour se remettre dans cet axe là aussi.

Évidemment tout cela a grandement profité à mon initiation & à mon exercice professionnel pour un travail encore plus profond et plus rapide aussi. Je mets aussi à profit ce processus mis en place pour ce but dans tous les autres domaines de ma vie et je le partage avec enthousiasme

Ce n’est qu’un modèle mathématique, quantique, adaptable pour toutes les circonstances de notre existence … toute réalité peut être transformée si elle est accueillie – sans aucun jugement émotionnel- comme une des grilles de lecture virtuelle et non exclusive, et selon notre cœur profond, de créature en devenir à l’imago Dei.

La seule huile essentielle et d’onction à ce modèle est la FOI ! Oh pas la foi mystico-romantique terrestre & étriquée mais la connexion avec les Lois universelles quantiques de l’infiniment Grand sur l’infiniment petit, la Sagesse Universelle et l’Amour vivants !

Et la Foi en la résurrection au cœur même de nos existences ordinaires…. RIEN n’est jamais irréversible ! MERCI LA VIE !