Diagnostic : le diagnostic s’est précisé en cours d’intervention
* mammographie en avril 2010 : démontre une lésion unique au sein gauche
* biopsie trocart au sein gauche en juillet 2010 : présence au sein de nombreux prélèvements de tissu mammaire essentiellement normaux d’un petit foyer d’infiltration par une lésion néoplasique épithéliale dont les caractéristiques morphologiques et immunohistochimiques apparaissent les plus suggestives d’un carcinome de type lobulaire infiltrant.

*compte rendu anatomo pathologique suite à une 1ière chirurgie en septembre 2010 tumorectomie sein gauche: carcinome lobulaire infiltrant grade II/III ganglion sentinelle négatif au moment de l’analyse per operatoire qui s’est avérée positif par la suite pour les 2 ganglions sentinelles (métastase 2,9 mm et 1,9mm)

*compte rendu anatomo pathologique suite à une 2ieme chirurgie en novembre 2010 : metastase à un 3ieme ganglion lymphatique

Traitement(s) et/ou opération(s) :tumorectomie sein gauche en sept 2010 – résection de chaine de 13 ganglions en nov 2010 – radiotherapie rayons x 20 sessions (sur 4 semaines ) en février 2011

Autres soins et traitements : 2x ponction d’un hématome en post op. J’ai fait de l’acupuncture 2x semane durant la radiothérapie pour réduire les effets secondaires de fatigue. J’ai refusé la chimio que 2 oncologues m’ont proposée, je ne le sentais pas pour moi car je sentais que l’effet nocebo allait opéré pour moi car je craignais aussi beaucoup les effets secondaires. J’ai fais aussi de la biologie totale, du travail de constellation familiale et diverses approches énergétiques Reiki et plusieurs autres.

L’effet nocebo désigne le phénomène par lequel des symptômes ou des effets indésirables surviennent suite à la prise d’une substance neutre ou inactive et donc parfaitement inoffensive (ou tout du moins en théorie incapable d’être à l’origine des symptômes ressentis). L’effet nocebo est donc l’inverse de l’effet placebo (dans lequel on attribue des vertus curatives à une préparation dépourvue de principe actif). Dans un cas comme dans l’autre, c’est le psychisme des patients qui est impliqué et qui est à l’origine des effets perçus.

Alimentation (diète spéciale) et/ou supplémentation : j’ai réduit le sucre qui nourrit les cellules cancéreuses. J’ai pris plus de vert de toutes sortes en smothies, en jus, en co (chlorophylle), j’ai pris plusieurs suppléments (une trentaine ex : vitamine D, thé essiac, selenium, mélatonine, resveratrol, thé vert, chardon-marie, omega-3, pomegrenade, curcuma selon la recette www.youtube.com, recomandés par des naturopathes que j’ai rencontrés, aussi suite à mes lectures.

5 ans plus tard je prends toujours le thé essiac et l’estrosense qui équilibre les hormones.

Le cancer dont j’ai souffert étant hormono dépendant, l’on m’a prescrit de l’arimidex que selon le md je devais prendre pour 5 ans. Après 6 mois, les effets secondaires étant trop importants, j’ai cessé et avisé mon md que je passais à l’estrosense, un anti aromatase  naturel sans effets secondaires. Ma md traitant a accepté ma décision en me disant  »vous avez l’air de savoir ce que vous faites », j’ai beaucoup apprécié sa confiance.

Lecture, méditation, exercice : je fais de la méditation depuis 30 ans, je fais du yoga depuis 6-7 ans et c’est de plus en plus précieux, particulièrement l’approche de Yoga de la présence que je suis actuellement au centre www.parijatayoga.com.

Plusieurs lectures m’ont grandement aidé, premierèment « L’amour, la médecine et les miracles » de Bernie Siegel, puis « Revivre » de Guy Corneau, « Anti cancer » de David Servan Schreiber, « Le silence guérit » de Yolande Duran Serrano, Laurence Vidal, « Lâcher Prise » de Guy Finley, « Vivre le cancer du sein autrement » de Thierry Janssen, « Stress et cancer du sein » du professeur Henri Joyeux, « Guérir sans guerre » de Johanne Ledoux, « The cancer handbook what’s really working » edited by Lynne mc Taggart, et des dizaines et dizaines d’autres en plus de lectures nombreuses sur internet.

Je suis une chercheuse et toutes ces lectures et recherches m’ont vraiment aidée et comme je suis infirmière je peux comprendre le langage scientifique et bien distinguer  les sites sérieux des sites trompeurs. Je vous recommande entre autre en français

www.santedesfemmes.com
www.drdemers.com
www.guerirsavie.com
www.corneliadum.com/guide

Services et aides les plus utiles et appréciés : l’aide de mon conjoint qui m’a fait entre autre du REIKI chaque jour durant 2 mois, l’aide des amies  et de leurs contacts en guérison (biologie totale, travail énergetique, acupuncture, etc) et l’amour, l’amour, l’amour reçu et donné.

Également la Fondation québécoise du cancer

J’ai fait avec eux de l’art thérapie durant 3 ans et cela m’a été très bénéfique : un lieu pour échanger à cœur ouvert avec d’autres femmes atteintes, de culture, de milieu,  d’âges divers. L’art thérapeute Violaine Sasseville qui a démarré ce cours est vraiment exceptionnelle, c’est offert gratuitement par la Fondation québécoise du cancer.

Qu’est-ce qui a changé dans votre vie depuis la maladie ? :

Tout a changé. J’apprécie plus d’être en vie, je ne prends plus le fait d’être vivante pour acquis. J’ai été infirmière en santé mentale toute ma vie, j’ai aidé les autres, aujourd’hui je me suis mise en priorité sur ma liste. J’évite le stress le plus possible en réalisant que je ne porte pas la responsabilité du monde sur mes épaules et lorsque j’aide d’autres personnes qui souffrent, je ne le fais plus en m’oubliant!

Réflexions et message personnel : l’essentiel est de revenir à soi et c’est difficile au début, car c’est stressant et l’on ne sait plus ou donner de la tête. Le patron ce n’est ni le md, ni le naturopathe, ni le conjoint, ni les enfants, le patron c’est vous ! C’est ce que Dr Bernie Seigel appelle le patient exceptionnel dans son livre « L’amour, la médecine et les miracles », et c’est celui qui s’en sort le mieux ! Ce livre a vraiment été le moteur de ma guérison. Le Dr Siegel a fait aussi des cd pour se préparer à la radiothérapie et à la chimiotherapie  berniesiegelmd.com.

Il est important d’être aidé pour se détendre et reprendre confiance en soi d’abord puis en son md, si vous n’êtes pas en confiance avec votre md, dites-le lui, et si ça ne va pas mieux permettez-vous d’aller en voir un autre, après une première chirurgie avec un homme  moi j’ai réalisé que mon md devait avoir des seins !!! J’ai aussi réalisé que je n’avais pas envie de relation à long terme en oncologie … mais ça c’est moi!, chacune a sa voie et doit choisir pour elle-même.

Je lis actuellement « La santé consciente de Ron Garner » et c’est une bible pour moi. J’essaie de mettre en pratique de saines habitudes de vie, parce que j’ai appris que ma santé, je dois la prendre en main, la balle est dans mon camp!

Comme ça fait 5 ans que j’ai eu mon diagnostic, je suis considérée en rémission par la médecine, mais je le sentais  déjà depuis longtemps. Un jour dans un cours de yoga avec Dr Bali Yogabliss, j’ai ressenti que j’étais guérie…

Je suis allée le voir à la fin du cours et je lui ai partagé mon ressenti. Il m’a regardé et a dit « GOOD ! FEAR HAS LEFT YOU, continue that way » (BIEN ! LA PEUR VOUS A LAISSÉE, continuez de cette façon).