J’aimerais partager mon expérience avec vous, et vous raconter comment j’ai traversé un enfer pavé de métastases : le CANCER.

Chaque personne est unique, et ce qui me va ne convient pas forcément aux autres. Voila pourquoi je veux souligner immédiatement que les voies empruntées étaient un choix personnel et je ne conseille à personne de faire comme moi.

Je ne suis pas médecin ni psychologue. Je ne veux pas donner de leçons ni de recettes ; je veux seulement partager mon propre parcours avec humilité et humanité, et je veux vous encourager à ne pas vous laisser réduire à votre maladie. Je suis hypnothérapeute, praticienne en programmation neurolinguistique et naturopathe.

Le diagnostic : L’année 2013 a commencé, pour moi, avec des douleurs au niveau du sein droit, qui m’ont donné des mauvais pressentiments.

L’écographie et la mammographie faites au mois de juillet 2013 ont été un diagnostic foudroyant et incontestable. Les images de ce « malheur » dans mon corps ont été assez évidentes, au point que le technicien en échographie a perdu son contrôle, en criant sans penser une seconde à moi : CANCER ! CANCER ! J’ai eu un choc !

Soudain, je n’arrive pas à percevoir la réalité. Il a appelé mon médecin de famille pour faire une biopsie le lendemain-même ! À ce moment-là, la panique m’a frappée en plein. J’étais abasourdie, j’avais l’impression que tout un monde me tombait dessus… Sa réaction m’a donné la certitude qu’il ne me restait pas beaucoup du temps à vivre.

Le lendemain, j’ai subi la biopsie, très pénible et douloureuse. J’ai attendu trois longues semaines pour les résultats. Malheureusement le technicien avait eu raison. Et le choc suivant est arrivé : le diagnostic était carcinome canalaire infiltrant modérément différencié grade 2/3 dimension 11.5/6 mm. Plus simplement dit : CANCER. Je pensais déjà à mon propre deuil !

Au départ, j’étais persuadée qu’on pouvait se guérir de façon naturelle, j’avais désormais dans mon ordinateur un répertoire immense avec toute sorte de thérapies naturelles et beaucoup de témoignages faits par des gens guéris autrement que par des thérapies traditionnelles. J’ai donc repoussé de trois mois l’échéance de l’opération qui devait se faire dans les 2 semaines et j’ai commencé à me BATTRE.

C’était mon premier réflexe: me battre contre cet Alien.

J’étais déjà végétarienne depuis 3 ans, j’ai pensé que ce n’était pas assez alors et je suis devenu végétalienne. Je voyais mon corps comme une machine et je voulais le réparer comme un mécanicien, je lui ordonnais de reprendre rapidement la route !

Parallèlement j’ai commencé toutes sortes de cures de désintoxication, la cure Gerson, la cure Breuss avec seulement des jus de légumes pendant 3 semaines, des cataplasmes, des lavements intestinaux, l’acupuncture, l’ostéopathie, des séances d’autohypnose où je me battais contre les cellules cancéreuses, sans oublier les séances de visualisation où j’ai ordonné à mon corps d’éliminer cette fâcheuse tumeur de mon corps. J’étais tellement sûre de guérir de cette manière ! Surtout parce ce que j’avais fait le choix d’être végétarienne pour préserver ma santé.

Les carnivores peut-être ; mais moi non ! Alors ?

Malgré ma rigueur et ma bonne volonté, après 3 mois, j’ai été terrassée par les résultats d’un IRM qui m’a profondément découragée ! La tumeur était belle et bien là, aucun signe que la direction entreprise serait la bonne. À ce moment, je me suis effondrée encore plus sous la lourdeur du diagnostique et la réaction du technicien était de plus en plus vive dans ma tête !!!

Depuis le texte s’est allongé. Car, de plus, il y avait aussi une souffrance intérieure insupportable, une non-acceptation. Je me demandais sans arrêt : « pourquoi moi ? » Dans un grand désespoir j’ai accepté de me faire opérer.

Maintenant, j’ai un autre regard sur cette théorie de végétarien-isme qui « protège contre toutes les maladies ». Je crois qu’il est impossible de prévenir le cancer (ou toute autre maladie) seulement par un régime alimentaire, parce que même un régime sain ne peut empêcher les conflits émotionnels de se produire.

De plus chacun d’entre nous est différent de point de vu biologique et une façon de manger peut faire du bien à une personne et beaucoup de mal à l’autre. Voir Philippe Sionneau et Richard Zagorski La Diététique du Tao et Le Dr Nicolas Gonzales www.dr-gonzalez.com

L’opération et la radiothérapie : L’opération s’est bien déroulée en novembre 2013, les ganglions lymphatiques n’étaient pas touchés (on m’a dit alors que le cancer ne s’était pas répandu dans mon corps) et après avoir effectué le test Oncotype, le résultat du score de récidive était seulement de 13% ce qui veut dire 87% de probabilité d’être sans récidive dans les 10 prochaines années !!! J’étais soulagée. Malheureusement pas pour longtemps !!!

Les médecins m’ont recommandé d’avoir des séances de radiothérapie – j’ai dit oui à contrecœur – je les ai finies en avril 2014. Je devais revoir mon médecin et refaire les tests six mois après.

Les métastases : C’est à ce moment que plusieurs événements un peu bizarres sont arrivés. J’ai commencé à rêver presque chaque nuit à des personnes mortes que j’ai connues et aussi j’ai commencé à faire des rêves prémonitoires – un vieil homme me disait presque chaque nuit dans mes rêves que je n’étais pas bien.

Je suis thérapeute en soin énergétique depuis 21 ans, et je fais de temps en temps des rêves prémonitoires. J’ai pris l’habitude de faire attention à ces messages. Je savais que mon inconscient tirait une sonnette d’alarme.

En juin 2014, j’ai vu mon docteur de famille et j’ai insisté pour faire des analyses de sang incluant les marqueurs tumoraux. Surprise: 3 des marqueurs étaient légèrement en hausse, inclusivement celui pour le cancer du sein. Le vieil homme avait vu juste.

Donc j’ai vu mon oncologue et j’ai fait des investigations plus poussées et suite à une écographie, 2 MRI, un PET Scan et une scintilographie osseuse un nouveau diagnostic est tombé : métastases au foie (3 tumeurs) et à l’os de pubis (un creux de presque 3 cm). Mon oncologue m’a dit que ce cancer est particulièrement agressif et il m’a proposé de faire une biopsie au niveau du foie seulement pour voir le type de cancer, avant de commencer la chimiothérapie.

J’ai alors lu beaucoup sur internet : j’ai appris que le cancer du foie est presque toujours mortel et que pour les tumeurs osseuses la chimiothérapie offre seulement des soins palliatifs. Rien pour sauter de joie.

Alors, j’ai lâché prise ! Ça a été un relâchement intérieur absolu. Je me suis dit que, tant qu’à mourir j’allais le faire debout, en bonne forme. Je n’ai pas voulu subir les effets secondaires de la chimiothérapie seulement pour retarder l’échéance.

J’étais psychologiquement fatiguée de m’accrocher à la vie de toutes mes forces… J’ai continué de voir des clients, en acceptation totale de la mort. Je me suis même imaginée avec mes valises déjà faites pour partir dans la vie entre les vies, comme j’accompagne mes clients en régression par de la méditation guidée. Livres : Anita Moorjani Mourir pour vivre (expérience de mort imminente) et Michael Newton Souvenirs de l’Au-Delà.

Par contre, physiquement, j’étais en bonne forme, je n’avais aucun symptôme ou douleur, chaque matin je me faisais de l’autohypnose pour anesthésier mon corps.

A l’époque j’étais seule à la maison, mon fils venait de déménager avec sa blonde et mon mari était parti depuis sept mois sur un chantier dans une autre province. Dès qu’il a appris la gravité de mon diagnostique il est revenu à la maison avec le risque de perdre son emploi et il est resté à mes côtés avec beaucoup d’amour et de compassion.

Il m’a tellement soutenu et encouragé – pourtant j’étais dans une sorte de sérénité profonde, convaincue que j’allais partir. Et voilà que c’est lui, quelques jours après être revenu qui fait une crise cardiaque assez sévère. À ce moment, j’ai été si touché par son amour, par sa peine profonde de me perdre et par son désir déclaré de ne pas vouloir vivre sans moi, que quelque chose a changé en dedans de moi : J’ai décidé de vivre !!!!

Je sais que ça peut paraître étrange, mais c’était exactement ce que j’avais senti !!! Suite a plusieurs autres livres que j’ai lus, ma perception a changé totalement. Livres Colette Portelance L’acceptation et le lâcher-prise et France Gauthier Vivre et mourir … guéri ! avec témoignage à la télé

J’ai compris la grande erreur que j’avais faite au tout début : me battre CONTRE le cancer, me battre contre les cellules malades de mon corps, signifiait me battre contre moi-même. Il ne pouvait pas y avoir un gagnant.

J’ai arrêté d’analyser, de lutter contre la maladie, de lutter contre moi même… Au lieu de chercher à réparer mon corps et de le regarder comme une machine, j’ai commencé à avoir une confiance illimitée en sa capacité de se guérir lui-même… j’ai compris que tout ce que nous combattons nous affaiblit et que tout ce que nous soutenons nous renforce.

J’ai commencé à écouter mon corps pour pouvoir atteindre la paix intérieure qu’il lui fallait pour s’auto-guérir. J’étais toujours en acceptation mais cette fois-ci pas dans la résignation!

J’ai commencé à regarder sur Internet ce que proposaient les cliniques de médicine intégrative qui ont de bons résultats contre le cancer. J‘ai contacté deux d’entre elles, une en Allemagne et l’autre à Saint Diego, aux É-U. Les prix demandés étaient exorbitants (entre 30 et 40 mille pour 3 semaines). On a songé à hypothéquer notre maison pour pouvoir aller là bas. On a même parlé au téléphone avec les sans-disant docteurs de là-bas. On était presque prêts à acheter des billets d’avion quand mon mari a eu l’idée géniale de regarder sur ‘’google-maps’’ pour savoir de quoi avaient l’air les deux cliniques.

Stupeur: à l’adresse indiquée en Allemagne il y avait un Spa-beauté et à San Diego, à l’adresse indiquée on pouvait voir une maison quasiment en ruine… J’étais déçue mais pas comme au tout début; je restai persuadée de trouver les bonnes solutions et que j’allais guérir.

Suzanne Somers- Knockout : Entretiens avec des médecins qui utilisent, avec succès, des traitements contre le cancer les plus avant-gardistes. C’est un livre (en anglais) que j’ai reçu en cadeau d’une de mes clientes depuis peu de temps. Ce livre pourrait me donner une piste et m’empêchais à cette époque de cherche aveuglement des solutions. Pour cela je vous la recommande …

La vitamine C
Et la lumière fut : une de mes amies m’a parlé d’une clinique de médecine alternative aux États-Unis avec des résultats réels et encourageants : Clinique Dr Cole: Ohio- Cincinnati colecenter.com.

Une dame qu’elle connaissait avait suivi un traitement là-bas pour la cirrhose du foie (il y a 16 ans), quand la médecine allopathe ne lui donnait aucune chance de survie. J’ai contacté cette madame qui m’a tout de suite confirmée son histoire et le fait qu’elle avait connu là-bas des gens guéris de cancer.

Mon mari et moi, nous sommes partis pour cette clinique aux É-U pour le mois octobre 2014. Une famille américaine a pris connaissance de notre malheur – un de nos amis qui les connaissait leur avait parlé de nous – ces gens nous ont hébergés gratuitement chez eux pendant notre séjour au Cincinatti.

C’était très apprécié et on a eu beaucoup de partages, de sorties ensemble ce mois-là – lorsque je n’étais pas à la clinique. Je ne voulais pas penser que j’étais malade. Je voulais seulement profiter de chaque moment de ma vie. J’ai eu des injections intraveineuses avec des doses très fortes de vitamine C (85g par jour), de peroxyde d’hydrogène et d’ozone. J’ai aussi fait de l’oxygénothérapie dans une chambre hyperbare (sous pression). J’ai été placée dans un caisson fermé, à l’intérieur duquel la pression atmosphérique a été augmentée. J’ai inspiré une concentration élevée d’oxygène qui s’est dirigé rapidement et en profondeur dans mon corps.

Après être revenue, j’ai trouve ici une clinique où j’ai continué à prendre de la vitamine C 911slim.com et aussi l’oxygénothérapie www.centrehyperbare.com. L’idée de base en tout ça part d’une découverte de Dr. Otto Warburg récompensé par un prix Nobel. Il avait affirmé que le cancer est causé par une respiration cellulaire affaiblie en raison du manque d’oxygène au niveau cellulaire … et que le cancer se développe dans un milieu anaérobique (sans oxygène) ou dans des conditions acides. En d’autres termes, la principale cause du cancer serait l’acidité du corps humain.

Aussi le Dr Linus Pauling, deux fois lauréat du Prix Nobel, a démontré que des fortes doses de vitamine C facilitaient l’activité anticancéreuse à l’intérieur du corps… Sous cette influence, dans le liquide intracellulaire entourant la tumeur, il y a des oxydes d’oxygène qui apparaissent et qui endommagent rapidement les cellules cancéreuses en les divisant.

Les cellules saines dans lesquelles les divisions ne se font pas aussi rapidement restent indemnes. Il dit que, à forte dose, les injections intraveineuses de vitamine C auraient sur le cancer un impact qui rappelle les effets de la radiothérapie.

Aussi j’ai fait une thérapie personnalisée avec des enzymes digestives et plusieurs autres produits naturels. Les enzymes digestives renforcent les processus de défense immunitaire dans le cas de cancer, et peuvent inhiber la propagation des cellules cancéreuses.

J’ai connu là-bas des gens en rémission, un homme dans la soixantaine qui avait eu un cancer du pancréas, une madame de mon âge qui avait des métastases généralisées et une petite fillette de 4 ans qui, à l’âge de 3 ans, a été diagnostiquée leucémique. Tous ces gens-là étaient bien portants, mais ils avaient suivi de la thérapie là-bas pendant un minimum de 4 mois.

Après les deux premières semaines là-bas, j’ai remarqué que mon sein qui auparavant était rouge, plus chaud que l’autre, et enflé (suite à la radiothérapie) était revenu à la normale et la bosse (la récidive) que je sentais autour de l’endroit de l’opération avait diminuée considérablement !!! On n’a pas pu rester plus d’un mois, faute d’argent, et de temps de vacances pour mon mari. Le docteur qui m’avait soigné a été en tout temps assez réservé et silencieux, il ne m’a pas dit à quoi je pouvais m’attendre après seulement un mois de thérapie.

Une fois arrivée chez nous j’avoue que j’avais peur de retourner voir mon oncologue parce que je n’étais pas allée faire la biopsie pour le foie; j’avais entendu plein d’histoires sur des personnes mises à la porte après avoir refusé les thérapies classiques. Pour cela, j’ai demandé une seconde opinion à un autre hôpital.

J’ai eu un R-V vers la fin du mois de novembre 2014: les marqueurs tumoraux étaient en croissance accélérée, déjà 3 fois plus que le maximum normal, l’oncologue qui m’a vu m’a mis sur une liste d’attente pour commencer la chimio au début du mois de janvier 2015 en répétant que ce cancer est extrêmement agressif.

J’ai de la difficulté à décrire l’intensité de la terreur que j’ai ressentie !!! J’avais déployé tellement d’efforts pour faire toute cette thérapie, avec beaucoup d’espoir, j’avais vu les autres gens guéris !!! Mon mari et moi on a pleuré comme des enfants…je pensais que mon sort était décidé, que pour moi il n’y avait plus de solution…

Je n’ai pas refusé cette fois-ci la chimio par peur de rester sans aucun suivi médical de spécialité. Après quelque jours j’ai parlé avec deux  médecins de Roumanie et avec une infirmière diplômée qui m’ont dit qu’après les thérapies immunitaires, surtout celle avec de la Vitamine C, les tumeurs grossissent au début en réaction pour diminuer un peu de temps après. Je me suis accroché à ça… et j’ai rallumé la flamme de l’espoir… au fond de mon cœur j’espérais qu’un petit miracle allait se produire … et d’autres solutions se sont présentées…

Vancouver-médecine intégrative

Au tout début, en quête de solutions, au mois d’août 2014, je me suis inscrite sur une liste d’attente pour consulter un naturopathe en Vancouver – Adam Mc Leod. Je suivais son activité sur internet depuis des années et j’avais tellement confiance en lui !!!

Une semaine avant de partir à la clinique de vit C aux É-U, une amie à moi, la même qui m’avait dirigé vers cette clinique (merci mon ange gardien !), m’a appelée pour me dire que Dr Adam allait tenir un atelier de visualisation-guérison à Ottawa. Il restait quelques places. Je suis allé à Ottawa et j’ai participé à cet atelier. À la fin, j’ai contacté le Dr Adam pour lui dire que j’étais sur sa liste d’attente et pour lui demander de me voir le plus vite possible étant donné la gravité de mon diagnostique.

Quand je suis revenu des É-U, un mois et demi plus tard que j’aie participé à cet atelier à Ottawa, j’ai trouvé sur mon répondeur un message de la part de la clinique de Vancouver pour prendre un R-V.

Me voici repartie. Au début de mois de décembre 2014, j’étais à Vancouver et j’ai eu deux séances à la clinique de là-bas – une séance de naturopathie et une autre pour soins énergétiques. Dr Adam m’a recommandé des injections avec du gui, très connu et utilisé en Europe même dans les hôpitaux, une thérapie personnalisée avec des produits naturels et aussi de continuer à avoir des séances énergétiques à distance avec lui.

Donc, au mois de décembre j’ai eu 2 séances de thérapie énergétique avec Dr Adam : une à Vancouver et l’autre à distance. Adam Mc Leod est un exceptionnel guérisseur intuitif qui travaille avec la pouvoir de l’intention et avec la visualisation en plus d’avoir des connaissances scientifiques solides : il est Dr en médecine naturopathique, spécialisé en oncologie intégrative, aussi en biologie moléculaire et biochimie.

En 2014 il venait juste d’ouvrir sa propre clinique pour travailler avec le public, après avoir étudié pendant des longues années. Il a réussi à guérir sa mère d’une sclérose en plaques quand il avait 16 ans et depuis il faisait des conférences-ateliers de guérison avec de groupes de personnes, un peu partout à travers le Canada.

Il a fait plusieurs autres guérisons à distance (par la visualisation) pour des connaissances, même pour des célébrités qui ont fait des témoignages publiques soutenues par des épreuves médicales (l’astronaute Edgar Mitchell -cancer de reins – et le chanteur rock Ronnie Hawkins -cancer du pancréas). Il est un guérisseur incroyablement doué et qui procède à distance, par la pensée et l’intention. Dans ses livres Guide pour la guérison et la croissance personnelle, Le Guérisseur Visionnaire – La Vérite sur la Guérison Miraculeuse – Adam explique que pour faire la thérapie a distance, c’est nécessaire d’avoir la participation de la personne traitée.

Les intentions des deux personnes qui participent opèrent en dehors des notions conventionnelles d’espace-temps. Il dit que l’espace n’a aucune signification du point de vu de la physique quantique. Ce qui nous paraît être de la matière solide et la distance n’est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu’elles nous donne une impression de solidité ou d’espace.

Tous les êtres vivants, toutes les énergies, tous les lieux, objets ou molécules, sont entourés de « champs » énergétiques ». Il n’y a pas de limites, de barrières entre nous, on est tous interconnectés. Ses principes disent que nous sommes en réalité de l’énergie informatisée en action. L’énergie n’est ni positive ni négative – c’est la pouvoir de l’intention qui lui donne cette connotation. Les photons émis par une photographie, de même que les informations émises par un témoin organique, sont les relais mobiles et permanents d’une personne, ils servent de support aux formes-pensées inhérentes à la personne. De ce fait, a l’aide d’un photographie qui lui sert  de relais, Adam peut rentrer en contact avec notre « champs d’énergie « , à l’endroit où nous sommes.

Notre champ contient toutes les informations qui nous concernent. Adam explique qu’il dirige simplement le système immunitaire de la personne vers la maladie.

Le protocole Budwig.
Parce que j’avais déjà des carences nutritionnelles à cause des cures drastiques que j’avais faites, j’ai adopté en même temps une autre façon plus équilibré de m’alimenter en ayant à la base-le protocole Budwig. J’ai été impressionnée par le fait qu’il existe des milliers de cas certifiés de guérison du cancer grâce à ce protocole.

La docteure Allemande Johanna Budwig, biochimiste et physicienne, après des recherches originales comportant des années d’essais cliniques, a trouvé un mélange alimentaire (l’huile de lin et du fromage frais) qui peut fournir aux cellules de l’oxygène, et rétablir le niveau électrique adéquat, éliminant de cette manière les cellules cancéreuses.

La nouvelle médecine Allemande
Aussi j’étais au courant depuis longtemps du travail du Dr. (oncologue) Hamer – la nouvelle médecine Allemande – j‘ai déjà consulté un thérapeute ici pour cela. La nouvelle médecine Allemande propose une approche métaphysique de la maladie. La  Métaphysique comprend les Lois et Principes Universels qui expliquent toutes les manifestations matérielles. Au niveau métaphysique, il n’y a pas de coupable. Car tout se joue très basiquement : des ondes provoquent des actions dans la matière. La Métaphysique explique le principe d’agissement des ondes.

Lorsqu’on traite un problème au niveau métaphysique, la solution apparaît rapidement et clairement et la solution est permanente.

Le Dr Hamer dit que c’est dans le PSYCHISME que les maladies commencent et qu’elles finissent dans le corps; le cerveau fonctionne comme un centre de contrôle des processus corporels, incluant les changements «pathologiques».

Tout cancer, dit-il, débute par un choc brutal, un conflit aigu, dramatique, qui prend l’individu à contre-pied. Ce choc est vécu dans l’isolement et perçu par la personne comme le plus grave qu’elle ait jamais connu…à un certain niveau, le cancer est la réponse du corps pour se guérir lui-même.

Le travail qui a été fait par le Dr Hamer était de trouver un rapport entre chaque cancer et le type de conflit et de ressenti. Cette approche permet un travail de décodage rapide et fin, et donne, à chacun, des outils exceptionnellement riches pour comprendre la logique de sa maladie. Elle révèle que notre organisme possède une inépuisable créativité et des capacités remarquables d’auto-guérison. Elle reconnaît que chaque cellule de notre corps est douée de cette sagesse biologique que nous partageons avec toutes les créatures vivantes en nous permettent de nous rebrancher sur la nature et de reprendre confiance en sa force créative et intelligente.

Le véritable «guérisseur», c’est la personne, celle qui est en train de guérir.

Livres :

– Jaques Martel, Le grand dictionnaire des malaises et des maladies de  (une ressource très utile pour comprendre le sens à donner à nos malaises physiques, faire le lien sur notre réalité psychologique de vie, s’écouter et tenter de remédier à ces malaises)
– J. Séraphin, G. Mambretti, La médecine sens dessus dessous. – Et si Hamer avait raison ?
– Bruce Lipton, La biologie des croyancesGuy Corneau, Revivre !
– Louise Hay, Tu peux guérir ta vie
– David Servan Schreiber-Anticancer, Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles
– Christian Boukaram, Le pouvoir anticancer des émotions

Le Dr Christian Boukaram est radio-oncologue et chef de radiochirurgie à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. Dans cet ouvrage révolutionnaire, il explique que grâce a notre capacité à limiter nos émotions négatives et à émettre ou capter des vibrations positives, nous disposons de potentialités insoupçonnées pour moduler notre ADN et repousser la menace croissante du cancer. Ce livre nous propose de poser un regard nouveau sur le monde et d’activer nos mécanismes de santé afin de connaître le bonheur de vivre que seuls l’équilibre émotionnel et la prise de conscience peuvent offrir.

Ma confiance a été renforcée par le témoignage d’une docteure qui a refusé de se faire opérée et s’est guérie d’un cancer du colon et d’une leucémie en adoptant les théories du Dr.Hamer, alors que le corps médical ne lui donnait pas beaucoup de temps à vivre. Cette madame est une personne qui m’a beaucoup impressionné par son charisme, son énergie débordante et son humeur. Pour moi, elle était la preuve vivante qu’on pouvait s’en sortir par cette méthode. En fait, j’ai voulu croire et j’ai cru à la vérité de tous les autres témoignages que j’ai trouvés sur internet à ce sujet. Je savais à quel point le pouvoir de l’autosuggestion peut être aidant.

J’ai trouvé un médecin en Espagne qui travaille avec ce paradigme et j’ai eu des séances avec lui tout au long de mois de décembre. (Alain Scohy-Institute Paracelse-). Cette théorie soutenue par un médecin m’a soulagée énormément parce que j’ai démystifié le mot ‘’incurable’’, et de plus j’ai trouvé la voie à suivre par moi-même pour participer mentalement à ma guérison.

Alain Scohy a été radié à vie de l’Ordre des Médecins en France parce qu’il a osé dire ses opinions anti-vaccination contre l’hépatite B de 1994 dans les collèges et lycées : un vaccin nouveau, révolutionnaire, préparé sur des cellules OGM et testé sur les enfants. Il a préféré démissionner et continue à travailler comme « accompagnateur-thérapeutes » en Espagne .Il édite depuis 1994 une revue pour diffuser ses découvertes en matière de santé, entre autre sur la Médecine Psychosomatique (Médecine Nouvelle du Dr  Hamer).

Alain Scohy a examiné les radiographies et les images de mes MRI et m’a aidé à mieux comprendre plus ce que j’étais en train de vivre du point de vu biologique. Dans un premier temps, j’ai eu des séances d’hypnose pour écarter une bonne fois pour toute l’image de ce technicien qui n’arrêtait pas de me crier le mot CANCER… et je l’ai remplacé par ‘’un programme biologique spécial’’. Comme cela j’ai pu ignorer totalement la gravité de la situation que j’étais en train de vivre….

J’ai identifié les conflits, les causes émotionnelles de la maladie… je suis descendue en dedans de moi, sans faire intervenir ma tête, donc sans analyser, sans lutter contre la maladie, ni contre la souffrance. À ce stade, j’ai décidé d’accueillir le cancer comme un ami et de l’apprivoiser, en faisant cette fois-ci un travail global au niveau corporel, émotionnel et spirituel avec des méthodes naturelles et douces.

J’ai compris que ma guérison devait être d’abord et avant tout intérieure.

Il a fallu me défaire du schéma mental qui avait provoqué le cancer, sonder mon inconscient pour me débarrasser de mes schémas négatifs intérieurs, nettoyer mon mental. La pratique des techniques de visualisation créatrice m’a permis d’évacuer mes peurs, mes angoisses et mon anxiété. Pour guérir mes blessures émotionnelles, je les ai accueillis quand elles ont refait surface. J’ai soigné le mal en moi dans le moment présent, je me suis responsabilisée sans rejeter les déclencheurs du passé sur les autres.

J’ai travaillé pour améliorer mon comportement vis-à-vis des autres et me décharger de tout ce qui m’a fait souffrir au niveau physique, mental ou émotionnel. De plus en plus, je pouvais revoir les scènes douloureuses de mon passé sans émotion et avec un certain recul, et résoudre mes problèmes relationnels.

Positivation : J’ai pris du recul ainsi vis-à-vis des évènements passés ou présents et je les ai minimisés. J’ai appliqué aussi le pardon comme un des principaux outils de guérison. Pardonner c’est accepter, pardonner est bien une des conditions pour se libérer de sa douleur… Il ne s’agit pas d’être d’accord avec ce qui est ou ce qui est fait, mais juste d’accepter sans jugement. C’est faire la paix avec l’autre et avec les actions qu’il a pu effectuer. C’est apprendre à le comprendre sans le juger, à se dire qu’il a fait ce qu’il pouvait, ce qu’il pensait faire de mieux à ce moment-là.

J’ai compris que ne pas pardonner à quelqu’un, c’est vivre dans la colère face à cette personne et que cette colère empêche le processus de guérison. Je me suis pardonné et accepté moi-même.

Affirmations positives : Chaque jour, j’ai pratiqué les affirmations positives pour bien m’imprégner et ressentir en moi que je suis sur la voie de guérison, en bonne santé, pour attirer par la loi d’attraction cette réalité dans ma vie.

Même en marchant à l’extérieur pour activer mon système immunitaire, je répétais plusieurs fois dans ma tête, des phrases positives telles que:
– Jour après jour je vais de mieux en mieux, je suis en parfaite santé mentale, physique, émotionnelle et spirituelle;
– Je m’aime et je m’accepte telle que je suis.

Je travaillais avec mes clients depuis des années avec les affirmations positives et je savais qu’elles sont des instruments de guérison puissants; par contre il faillait réellement y croire et sentir l’état final désiré avant même qu’il ne se soit matérialisé.

J’ai remercié l’Univers pour toutes les belles choses qui venaient dans le chemin de ma vie, les bonnes comme les moins bonnes. Je savais que cela aide à modifier l’énergie propre, les fréquences vibratoires, facilitant par la suite la guérison sur le plan corporel et physique. J’ai participé à des ateliers de thérapie par le rire: d’exercices ou jeux inspirés du yoga, destinés à évacuer le stress et les émotions, à favoriser la relaxation, et à amener naturellement au rire.  J’ai dansé, j’ai écouté des comédies à la télé.

Il y a des études menées par des psycho-neuro-immunologistes qui ont démontré que le rire contribue à accroître le taux d’anticorps, élimine les émotions négatives comme l’anxiété, la dépression ou la colère. Selon eux les effets positifs du rire sur le système immunitaire contribuent également à renforcer la résistance des personnes souffrant d’un cancer.

Dons, je me suis abandonnée à la joie…j’ai contemplé, j’ai adoré la vie, sans arrière pensée. J’ai eu une belle surprise de la part d’anciens clients, qui sont devenus à leurs tours des thérapeutes: ils sont venus me faire de séances de qi gong et de la thérapie énergétique. D’autre anciens clients ont fait pour moi un groupe de prière – tout cela m’a beaucoup touchée !!!

Décembre 2014 : À la fin du mois de décembre, après exactement un mois après avoir eu les marqueurs tumoraux au plafond, j’ai revu l’oncologue. Il a commencé à remplir les papiers pour commencer la chimio en janvier 2015; avec une petite voix je lui ai demandé de regarder les analyses de sang et les marqueurs tumoraux en espérant qu’il y a au moins un petit changement positif.

Il a regardé sur son ordinateur et il est resté stupéfié: les marqueurs avaient baissé, un d’entre eux dix fois, près de la valeur minimale normale et les deux autres étaient descendus près de la valeur maximale normale !!!!!

Il a déchiré les papiers pour faire la chimio en me disant: « ’Madame, vous n’avez plus besoin de chimio avec ces analyses, continuez ce que vous faites!!! »

J’étais si contente !!! J’ai quitté le cabinet du médecin et je me suis effondré en larmes sur une chaise dans la salle d’attente; je pleurais et je tremblais de tout mon corps … J’étais consciente que la guérison avait commencé pour de vrai!!!

Février 2015 : Au mois de février 2015, j’ai fait un IRM et une radiographie pour le bassin: déjà l’os du pubis commençait à se refaire, les marqueurs étaient encore descendus et pour le foie la conclusion était : comportement inhabituel pour les métastases…

Septembre 2015 : Au mois de septembre 2015 j’ai eu le PET-scan pour tout mon corps. La conclusion : amélioration significative à tous les niveaux!!!  Les tumeurs ne sont plus actives et elles ont presque disparues!!! J’ai remerciél’Univers pour cette deuxième chance!!!! Je savais que je suis guérie!!!

Je n’aime pas employer le mot « rémission » parce qu’il implique un retour possible de la maladie. J’utilise le mot ‘’guérison’’ pour que ce soit pour toujours et pour accentuer le fait que le cancer PEUT être traité avec des thérapies naturelles et par une transformation complète sur les plans mental, physique et spirituel!

J’ai osé choisir de me soigner sans avoir la certitude que le cancer serait éradiqué. J’ai suivi les occasions qui se sont présentées à moi et qui m’ont dirigée vers des thérapeutes et des thérapies qui m’ont aidée…

Au cours de cette période particulièrement éprouvante, j’ai prié beaucoup et j’ai lu énormément de livres et d’articles au sujet de toutes les thérapies que j’ai suivies pour être convaincue de leur valeur. Chaque fois que la peur m’a emportée, je regardais sur internet les documentaires et des histoires de guérison. Je regardais ces personnes qui avaient guéri en suivant ces voies dites parallèles et peu importe les déceptions que j’ai eues, je me disais sans arrêt « Moi aussi je peux guérir ! »

J’espère que moi aussi, par l’intermède de cette témoignage, je serais une source d’inspirations pour les autres..!!!

Quand je regarde le chemin parcouru avec tous ces outils, grâce à mon travail, à ma persévérance, je reconnais maintenant l’efficacité de la guérison intérieure. On m’a donné l’occasion de me la prouver. J’ai acquis, par cette expérience personnelle, la certitude que nous pouvons guérir si nous croyons principalement dans l’immense pouvoir d’auto-guérison qui se trouve en nous !!

Ce mécanisme de guérison qui est à l’intérieur de nous est capable de nous guérir de n’importe quelle maladie, il suffit que le subconscient soit convaincu, motivé, et de lui fournir un contexte dans lequel il puisse réagir. Et surtout j’ai bien compris que la guérison se fait seulement si on harmonise toutes les quatre aspects de notre être : physique, mental, émotionnel et spirituel. J’ai compris que pour cela je n’ai pas eu des résultats au tout début – je me suis pas occupé de mon corps émotionnel….

J’ai caché toute mon histoire à ma famille de Roumanie pour protéger ma mère qui est très malade. Tout ce temps, j’ai parlé avec elle presque chaque jour en faisant semblant que j’étais super bien…et…vous savez quoi ? Ça ma beaucoup aidée…

Je me rends compte à quel point cela m’a fait du bien de ne pas rentrer dans le rôle de malade, de m’apitoyer sur mon sort et de me comporter comme si tout était parfait. Par-dessus tout, le soutien apporté par mon mari a été le cadeau le plus précieux qu’un être aimé peut recevoir durant cette période. Nous avons été moi et lui…tous les deux devant la mort…

Au final : je ne peux pas dire quelle thérapie a été la plus aidante. Par contre je pense qu’une des choses qui m’a le plus aidée sur ce rude chemin vers la guérison c’est le fait de rester ouverte à toute l’information publiée sur le cancer, ses causes et les solutions proposées, toutes les solutions qui se sont présentées à moi. La nouvelle vie qui s’est ouverte à moi est comme une renaissance ; riche de cette expérience, je perçois la vie avec un regard neuf.

Bien sûr chacun doit trouver son chemin. Il n’y a pas de recette, et il est bien difficile de généraliser. Les réponses sont en nous. La quête doit toujours être la paix, la sérénité et l’amour. Je crois que nous seuls pouvons nous guérir et personne d’autre…je crois qu’on peut choisir de guérir ! Je vous encourage à descendre à l’intérieur de vous-même.

Pourquoi je fais ce temoignage ?

A la fin de mes séances de visualisation, je me projetais dans l’avenir et je m’imaginais en bonne santé en train de partager avec les autres mon expérience. Ce témoignage me permet de boucler la boucle, de fermer derrière moi cette porte que j’ai franchie… Je suis prêt maintenant à laisser tout en arrière… !!!

– The Cole Center for Healing: Ohio Cincinnati – colecenter.com
– Yaletown Naturopathic Clinic-Dr. Adam McLeod – yaletownnaturopathic.com
– Dr Johanna Budwig -le régime Huile-Protéiné anti-cancer
– Alain Scohy – La nouvelle médecine Allemande – Institute Paracelse-Espagne www.alain-scohy.com
– La cure Gerson, La cure Breuss