Moi, Jean-Daniel

Les aventures de Jean-Daniel, semaine 33

Observations

Mes méditations quotidiennes sont très instructives, mais parfois aussi amusantes. En fait, je pratique l’observation. C’est amusant de s’observer, d’être un observateur de soi-même. J’essaie de m’observer en gardant assez de distance vis-à-vis de moi-même pour ne pas embarquer dans les réactions épidermiques ou automatiques. Je n’y arrive pas toujours, loin s’en faut, mais lorsque ça marche, j’arrive souvent à identifier une croyance ou une blessure derrière la réaction.

Vous voulez un exemple ? Bon, en voilà un. Ma mère m’a téléphoné il y a quelques jours pour prendre des nouvelles, comme elle le fait souvent. Elle m’a demandé ce que je faisais de mes journées, et là j’ai commencé à sentir un inconfort, parce que je ne lui ai pas encore dit que j’allais partir en Inde. Tout en lui parlant, j’ai fait l’effort, parce que ce n’est pas facile pour de vrai, de me regarder parler.

Ce que j’ai senti alors avait un goût de culpabilité, ouais, je me sentais mal comme si j’avais fait quelque chose de pas correct, et ça m’a tout de suite rappelé des sensations que j’avais bien connues quand j’étais un enfant. Ça avait vraiment un goût de déjà vécu. Bon, au bout d’un moment, je n’ai plus eu assez de concentration pour continuer à parler à ma mère tout en m’observant, mais j’y suis revenu après le téléphone.

Pour finir mon message, je vais profiter de l’occasion pour vous partager quelques-unes des questions qui ont émergé durant mes méditations :

– Est-ce qu’être un bon employé aujourd’hui signifie ne pas écouter les signaux de son corps et s’arrêter uniquement lorsqu’il est trop malade ?

– Est-ce qu’être un bon citoyen signifie suivre les directives des gouvernements partisans et souvent corrompus ?

– Est-ce qu’être un homme signifie faire un usage autoritaire de la force ?

– Est-ce qu’être un bon catholique, musulman, juif ou membre de toute autre religion signifie croire aveuglément ce que disent les dignitaires ?

Je vous laisse méditer là-dessus. À la prochaine,

Jean-Daniel