Moi, Jean-Daniel

Les aventures de Jean-Daniel, semaine 31

Une question de temps

Après tout, mon chômage, c’est peut-être une bonne chose. Je ne dis pas que c’est facile ou agréable, mais c’est peut-être une bonne chose, parce que sans mon chômage, je n’aurais pas eu le temps de réfléchir et de découvrir tout ce que j’ai découvert.

C’est vrai, quand on est dans le tourbillon de la vie, qu’on court du matin au soir et qu’on arrive chez soi fatigué en fin de journée, on n’a même pas le temps de  réfléchir par soi-même.

On regarde la télé et on croit qu’on s’informe, mais les médias ne disent bien que ce qu’ils veulent nous dire, rien d’objectif et de bien encourageant la plupart du temps.

Ça fait seulement quelques mois que j’ai été licencié, mais c’est comme si l’environnement que j’ai quitté était déjà loin derrière moi. Je me sens différent au niveau de mes idées et de ma vision de la vie, tellement que je pense que mon ex aurait de la difficulté à le croire. Je pense souvent à elle, je me demande ce qu’elle devient, et ce qu’on serait devenu si j’avais changé avant notre séparation. Je sais que ça ne sert à rien, mais je me pose quand même ce genre de questions parfois.

Ces dernières semaines, j’ai pris le temps de jouer de la musique, de lire, de surfer intelligemment sur internet et de me balader dans la nature. Je l’ai fait quand j’en avais envie, quand je le ressentais. Et ça, c’est génial ! Oui, c’est génial de ne plus avoir d’horaire imposé et de disposer de cette liberté !

Le temps ! Avant, c’est comme si toutes mes journées, à part les fins de semaine, et encore, étaient régies par les horaires des autres : l’horaire du patron, des transports en commun, des repas, des magasins, de mon ex, etc. Même pour les loisirs il y a toujours ces fichues horaires à respecter.

Je regarde le monde courir et je me demande où est passée notre liberté. Je ne m’en rendais pas compte, mais toutes ces contraintes de temps pesaient comme une chape de plomb sur mes épaules ! J’ai aujourd’hui la chance de goûter à un peu de temps pour moi, à un peu de liberté, et ça, ça vaut beaucoup !

Jean-Daniel

PS : Je n’ai pas encore reçu la réponse de la part de Navdanya, mais j’ai un bon feeling.