Les billets de Michel A.

Tout part de l’intérieur !

Tout part de l’intérieur de nous. Le respect ou le manque de respect, la tolérance ou l’intolérance, la violence ou la paix, la tristesse ou la joie, ça émane de notre intérieur d’abord ! À quoi disons-nous oui, à quoi ouvrons-nous nos êtres, que nourrissons-nous dans notre for intérieur ?

Parfois, les décisions de nos politiciens ou des multinationales  soulèvent en moi un élan de colère, un ras-le-bol, parce que je trouve qu’elles vont à l’encontre du bien commun, ne visent que le profit maximum sans respect pour la vie. Dans ces moments-là, je me rappelle qu’en nourrissant la colère ou le désespoir, je ne fais que renforcer ces réservoirs d’énergie. Ce n’est pourtant pas de cela dont nous avons besoin, pas plus que d’un juge qui veut imposer sa vision des choses, même subtilement.

Alors, je choisis la paix. Je dis non aux élans intérieurs de guerre, et je réaffirme mon désir de vivre dans le respect et la tolérance. Ça part de là. Le bien-être comme la paix partent de l’intérieur de nous. Il n’y a pas de petite ou de grande violence, il y a la violence. Qu’elle émane de Paris ou de Montréal, de Syrie ou du Pakistan, elle nous affecte. Que ce soit un humain ou un animal qui crie sa douleur, elle nous affecte.

La solidarité et le partage ont pour moi bien meilleur goût que le chacun-pour-soi. Même si c’est difficilement envisageable à grande échelle aujourd’hui, nous pouvons préparer la transition vers une organisation sociale et économique fraternelle, une société au service de la vie. Ça part de l’intérieur, soyons-en conscients !

Nous pouvons placer l’épanouissement de l’être au centre de nos choix, et donner de l’espace au jeu et à la créativité. Afin de retrouver un réel plaisir à vivre, nous pouvons donner à notre être intérieur la place qui lui revient. Nous en avons le pouvoir, mettons-le en action !

Namasté,

Michel A.