Le Meilleur d’ailleurs

Le Mouvement de la Ceinture Verte

Ce mouvement (Green Belt Movement) est né en 1977, à l’initiative d’une femme, Wangari Maathai. Son pays, le Kenya, connaissait une forte augmentation de la population alors que beaucoup de gens vivaient dans la pauvreté.  Les populations pauvres coupaient les arbres pour acheter de l’essence et défrichaient les forêts pour cultiver la terre.

À mesure que les forêts étaient coupées, l’érosion gagnait des terres agricoles, l’eau potable et le bois venaient de plus en plus à manquer, les plantes et les animaux se raréfiaient et  l’appauvrissement allait en grandissant. Wangari Maathai comprit que pour remédier à ces problèmes, il fallait agir à la source : stopper la déforestation, le défrichage et les pratiques agricoles non durables.

Elle encouragea les femmes des campagnes à prendre soin de la terre et à planter des arbres. Les femmes apprirent à faire pousser et à entretenir des jeunes plants, qu’elles replantèrent là où c’était le plus nécessaire. Petit à petit, son message se répandit de communauté en communauté, et d’une région à l’autre.


Source : www.greenbeltmovement.org

En échange de ce travail, les femmes furent rémunérées par le Mouvement de la Ceinture Verte. Ce revenu leur permit de mieux couvrir les besoins domestiques immédiats, contribua à l’éducation de leurs enfants, ou fut investi dans d’autres entreprises, générant des bénéfices.

Grâce au Mouvement de la Ceinture Verte, plus de 50 millions d’arbres ont été plantés au Kenya, et le pays reverdit ! Cet inspirant mouvement mène aujourd’hui des activités dans plusieurs dizaines de pays d’Afrique et inspire des actions sur tous les continents.


Source : www.greenbeltmovement.org

Il existe un lien direct entre notre environnement et notre qualité de vie. Dans nos pays industrialisés, encore fortement tournés vers une économie de masse et la technologie, nous l’avons un peu trop oublié. Mais ce lien se rappelle à nos souvenirs, comme le prouve les nombreux mouvements qui œuvrent à recréer une relation harmonieuse entre les humains et la nature.

Si les problèmes à l’échelle mondiale semblent parfois insurmontables, gardons en mémoire que nous pouvons agir efficacement au niveau local, dans notre petit coin de pays et surtout chez nous. En tant que consommateur et individu d’abord, nous pouvons tous retisser par nos choix un meilleur équilibre avec notre environnement. Et comme le Mouvement de la Ceinture Verte l’a démontré une fois de plus, l’union fait la force. En nous unissant derrière nos idéaux de partage, de fraternité, de respect de la nature, nous pourrons œuvrer collectivement avec une force décuplée pour manifester un monde de plus en plus beau, paisible et agréable à vivre.

Voici ci-dessous quelques liens pour en savoir plus sur Le Mouvement de la Ceinture Verte :

Michel Arnaboldi pour Merci la Vie

www.greenbeltmovement.org
www.unesdoc.unesco.org
www.soka-bouddhisme.fr
www.scienceetbiencommun.pressbooks.pub