La Vie en vert

 
Objectif zéro déchets ou 100 % recyclage

Alors que certaines villes croulent sous leurs déchets, San Francisco se rapproche de son objectif : recycler 100% de ses déchets d’ici à 2020. L’objectif ambitieux de cette ville de 850’000 habitants a été décidé en 2002 seulement, et 13 ans plus tard on se rapproche de cette réalité. Et ça ne coûte pas seulement moins cher, ça rapporte !

 

Une autre vision politique

Avec bientôt 100 % de ses détritus recyclés, San Francisco est en train de prouver au monde que la lutte contre le gaspillage et les émissions de CO2 est non seulement possible mais très rentable. Comment l’une des principales villes d’Amérique a-t-elle réussi à transformer une contrainte en challenge économique et en aventure citoyenne ?

 

« Croyez-vous qu’une décharge publique engendre de la richesse? »

Le recyclage au Pier 96 a ainsi créé 178 emplois, rémunérés entre 40 000 et 80 000 dollars par an, tous réservés aux habitants des quartiers défavorisés proches. « Croyez-vous qu’une décharge publique ou un de ces incinérateurs dont raffolent les Européens engendrent de la richesse économique?, interroge Debbie Raphael, directrice de l’environnement de la ville. Le recyclage crée de la valeur et des jobs, là où d’autres ne produisent que des champs d’immondices stériles. » Les mesures les plus spectaculaires de la municipalité sont, du coup, applaudies dans les sondages. Par exemple, l’interdiction de vendre des petites bouteilles d’eau minérale dans les lieux publics. Bannis également, à « Frisco », les emballages en polystyrène imputrescibles et les sacs en plastique. 

Pour voir l’article au complet de l’Express, cliquez ici