La Vie en vert

… L’Unique et l’irremplaçable sel de mer …

On n’en parle pas suffisamment ! Mais comment une solution si simple à plusieurs troubles de santé de la société occidentale a-t-elle pu passer à côté de la médecine moderne ? Comment ce fait-il que l’industrie alimentaire ait encore le droit d’ajouter du « sel » (NaCl) dans les mets préparés ? Pourquoi est-ce que Santé Canada a autorisé la mention ‘sel’ dans la liste d’ingrédients lorsque le chlorure de sodium est utilisé ? N’avons nous pas suffisamment de preuves de sa dangerosité ? Faut-il en plus permettre la confusion ?

On a vanté la diète méditerranéenne, on idolâtre le mode de vie japonais… Pourtant un lien est frappant entre ces deux peuples : la mer !

En effet, les japonais sont sur une Île tandis que les méditerranéens sont sur des îles ou en bordure de la mer méditerrané. Croyez-vous que les japonais et les méditerranéens se privent du bon goût du salé du sel de mer ? Au contraire, ils consomment du sel de mer dans tous leurs plats ou presque ! Ils cuisent même souvent leurs aliments dans le sel de mer !

L’importance d’un apport équilibré en sels minéraux a été négligé par la médecine moderne. La surconsommation de chlorure de sodium (sel de table) apportée dans l’alimentation par l’industrie alimentaire moderne afin de minimiser ses coûts a créé un problème de santé grave qui n’a jamais été pris au sérieux.

Est-ce volontaire ou non à vous d’en décider ? Pourtant, n’importe quel néphrologue pourra vous souligner l’importance d’avoir un apport suffisant des différents ions contenus dans le sel de mer en proportions équilibrées pour assuré un travail normal du rein et ainsi maintenir un pH normal. Donc on comprendra que l’absence ou le déséquilibre de ces ions a un impact grave à plusieurs niveaux de l’organisme.

Comme le corps a plusieurs systèmes de régulation on ne voit pas la gravité du surplus de NaCl au début car d’autres mécanismes compensatoires sont mis en place; la déminéralisation osseuse, l’augmentation de l’acidité stomacale ou le pH de l’urine ou de la sueur qui change. Mais graduellement ces mécanisme compensatoires qui se sont développé pendant l’évolution pour de la compensation à court terme, amènent de graves problèmes à long terme.

On peut facilement y associer les troubles de la haute pression, du cholestérol, de l’ostéoporose, de l’acidité gastrique et parfois même des problèmes de peau. Tous ces problèmes rapportent des milliards de dollars à l’industrie pharmaco-médicale !

Qu’arriverait-il à cette industrie si demain matin tous ces problèmes de santé deviendrait problèmes ponctuels plutôt que généralisés ?

Il faut briser la confusion qui règne entre le sel de mer et le Chlorure de sodium. S’en est rendu à un point tel que, les gens évitent de manger du sel de mer parce qu’ils croient que c’est nocif pour eux. Toutefois le véritable problème n’est pas dans la consommation de sel de mer, qui au contraire apporte à l’organisme un apport essentiel de l’ensemble des minéraux tels l’Iode et le calcium mais bien dans la consommation du fameux ‘sel’ le chlorure de sodium. Le manque d’Iode suite à l’utilisation du ‘sel’ dans l’alimentation a fait exploser les ventes de Synthroide.

Le manque de calcium, de phosphore, de carbonate et les débalancement du pH du corps ont fait bondir l’installation de prothèses de hanches ou du genou. La fracture du col du fémur, une blessure typiquement reliée à l’âge et l’ostéoporose est pratiquement absente chez les japonais…

Gardez à l’esprit, le véritable problème avec le « sel » de table (NaCl), c’est le débalancement qu’il cause dans les différents électrolytes. Consommer plutôt du bon sel de mer qui est un essentiel et qui en plus donne du bon goût à vos aliments !

Source : Alimentex

Isab’ailes pour Merci la Vie !