Comment allez-vous ?

Chaque semaine, nous vous proposons des extraits d’une consultation de Nassrine Reza, qui, depuis plus de 10 ans, accompagne des gens sur leur chemin de vie et de guérison.


« Si je vous demandais comment vous vous sentez à cet instant, vous répondriez soit par “bien”, soit par “pas bien”, n’est-ce pas ? Si vous appliquez cette question à ce moment précis de votre existence, sans aucunement aller chercher la réponse dans votre passé ou dans un futur imaginaire, vous ne pouvez que conclure que tout va parfaitement bien ! Ce n’est qu’à partir de cet instant précis qu’il vous est possible de transformer votre vie. L’action et le moment présent sont les revers d’une même médaille. Vous pouvez imaginer une vie parfaite ou vous pouvez la vivre réellement ! Mais qu’est-ce que la vie ? La vie n’est pas l’aboutissement d’une chose. Vivre est en soi sa propre fin et elle sert à la collaboration avec votre équipe corps-mental-émotion, mise humblement à votre disposition. Le moment présent n’est jamais gris. Il est entier et authentique, comme vous. Mais peu de gens osent s’y aventurer », continuai-je.

« Pourquoi n’osent-ils pas ? » m’interrogea mon patient.

« Parce qu’ils ont peur de faire leur propre rencontre. Ils sont terrifiés à l’idée de découvrir qui ils sont réellement. Imaginez qu’en découvrant leur vraie nature et en découvrant leurs propres aspirations, ils se rendent soudainement compte que leur vie actuelle ne correspond aucunement à ce qu’ils désirent au plus profond de leur être. À cet instant crucial, ils ont le choix de prendre le risque d’apporter les modifications appropriées pour que leur nouvelle vie leur corresponde à tous points de vue, ou ils choisissent de rester figés dans leur situation actuelle. Dans l’absolu, c’est choisir entre deux voies : l’Amour de Soi ou la Peur de ne pas être aimé. Le temps glisse entre vos doigts et, avec lui, maintes opportunités d’être vous-même ! Il n’est pas difficile d’être soi, car il suffit d’être ! Il ne s’agit pas de s’imaginer être, mais d’être simplement tel que vous êtes à chaque instant. Peut-être êtes-vous de bonne humeur maintenant, mais qu’au moment présent suivant vous serez de mauvaise humeur ! Qu’est-ce qu’une mauvaise humeur ? Une résistance par rapport à ce qui est dans votre moment présent ! Mais lorsque vous vous donnez pleinement le droit d’être de mauvaise humeur, donc en accueillant l’émotion qui en découle, celle-ci disparaît promptement ! C’est en accueillant ce qui est, que vous accédez instantanément à votre solution immédiate ! Une fois cette première tâche accomplie, le reste suit naturellement. »

Après un bref instant de silence, mon patient ajouta : « Je vais partager un secret avec vous. J’ai toujours voulu être peintre. »

« Qu’est-ce qui vous empêche concrètement d’être peintre maintenant ? » lui demandai-je.

« Je suis biologiste et j’ai 57 ans », dit-il en souriant.

« Vous ne répondez pas à ma question. »

« C’est un peu tard pour changer de voie professionnelle et je n’ai jamais suivi de cours de peinture. Comme vous le disiez tellement bien : le temps m’a glissé entre les doigts et cette opportunité d’être peintre aussi. »

« J’approuverais uniquement si vous étiez mort. Or, ce n’est pas le cas. Vous êtes vivant et votre rêve l’est encore ! Qu’est-ce qui vous empêche concrètement de réorganiser votre vie en fonction de vos rêves ? Existe-t-il un autre facteur que vos croyances mentales, qui vous barrent la route ? Non, puisque vous êtes l’auteur de votre vie, alors écrivez-la ! »

« Cela demanderait du temps et l’approbation de ma femme. Vous savez, c’est une scientifique affranchie. Si je lui disais que… », mais je lui coupai la parole.

« Ne cherchez pas d’excuses, car il n’y en a point. Tant que vous êtes vivant, vous pouvez réaliser vos rêves. » Puis, je me levai d’un bond et j’allai chercher le matériel.

Mon patient me regarda perplexe et s’exclama nerveusement : « Vous ne croyez tout de même pas que je vais peindre maintenant ! J’en suis incapable puisque je n’ai jamais appris à le faire! »

« Si c’est ce que vous chérissez au plus profond de votre être, vous n’avez pas besoin d’apprendre, mais fondamentalement besoin de vous mettre en action ! Il suffit d’essayer ! Il n’y a strictement rien qui vous empêche de peindre maintenant ! »

Son tableau est toujours chez moi. Il me l’a offert en signe de reconnaissance. Deux ans plus tard, il m’envoya une lettre d’invitation pour l’ouverture de sa galerie de peinture. Une soirée spéciale à thème, qu’il intitula « L’ici et le maintenant », fut organisée. Dans sa lettre il écrit :

« Chère Nassrine, j’ai ouvert les portes à mon propre accomplissement. En effet, il n’y avait rien, à part la voix du tyran, qui m’empêchait de réaliser mon rêve. Je suis toujours vivant et j’en profite pleinement! »

Nassrine pour Merci la Vie !

Découvrez mon site en cliquant sur : www.nassrinereza.com