Comment allez-vous ?

Nous vous proposons ici des extraits d’une consultation de Nassrine Reza, qui, depuis plus de 10 ans, accompagne des gens sur leur chemin de vie et de guérison.


L’eau active le mécanisme de guérison

Les recherches scientifiques le prouvent et pourtant personne n’en fait réellement mention. Pourquoi un tel silence ? Parce que cette révélation de taille et qui a déjà fait ses preuves dans la médecine antique, n’est pas une source de gain économique. L’eau, tellement banalisée et pourtant hautement précieuse pour toutes les fonctions vitales du corps permet d’activer le mécanisme de guérison. Elle n’est pas seulement un remède pour le corps, puisqu’elle influence directement le système émotionnel et mental.

Plus que jamais, l’enfant d’aujourd’hui se trouve confronté à un stress accru. Par manque d’informations, il ne sait malheureusement pas que la première aide est l’absorption d’eau plate. L’omniprésence des médias n’arrange pas la situation en vantant l’utilisation de « breuvages stimulants ». Ceux-ci déshydratent davantage un corps qui est dans la majorité des cas déjà en pénurie d’eau. Depuis plus dix ans, je divulgue l’information sur l’importance de boire de l’eau au sein des écoles, mais également dans les entreprises, où le « burn-out » est devenu monnaie courante.

Le stress et qui n’est pas une normalité (!) fait pourtant partie de la vie quotidienne de la plupart des gens. Ses effets dévastateurs et observables dans les recherches épigénétiques, peuvent être contrés par une consommation d’eau régulière. Il ne s’agit en aucun cas de surconsommer de l’eau. L’essentiel est d’en boire régulièrement et surtout lorsqu’il y a des pics de stress.

Depuis plus de dix ans j’accompagne des milliers de gens sur leurs chemins de vie et de guérison. J’ai pu observer que toute forme de déséquilibre chronique prend ses racines dans un taux hydrique corporel insuffisant. La prise en charge de mes patients se fait avant tout par un programme d’eau personnalisé, afin d’augmenter rapidement les ressources énergétiques. Mais boire de l’eau ne suffit pas. Sachant que le refoulement émotionnel affecte le taux hydrique corporel, il est indispensable d’apprendre à intégrer les émotions dites négatives. Cela se fait grâce au « Processus d’Accueil Émotionnel » (P.A.E). Votre corps ne comprend pas ce qu’est une « bonne » ou une « mauvaise » émotion. Par contre il est extrêmement sensible au stress que génère une « mauvaise » émotion. Vouloir « gérer » ou « libérer » une émotion dite négative témoigne uniquement d’un stress sous-jacent. Ce n’est pas en la contrôlant que votre équipe « corps-mental-émotion » va pouvoir retrouver l’équilibre, mais en accueillant pleinement toute émotion négative. Ainsi, vous la préservez du stress et de la diminution du taux hydrique corporel.

Nassrine pour Merci la Vie !

Découvrez mon site en cliquant sur : www.nassrinereza.com