Comment allez-vous ?

Nous vous proposons ici des extraits d’une consultation de Nassrine Reza, qui, depuis plus de 10 ans, accompagne des gens sur leur chemin de vie et de guérison.


Q : « Depuis des années, je ressens une peur profonde qui m’empêche de vivre ! Comment puis-je m’en débarrasser définitivement? »

R : « L’accueil est la voie directe de la libération. »

Q : « Mais je n’ai pas envie d’accueillir une émotion qui me gâche la vie ! »

R : « Pensez-vous avoir un autre choix ? Vous avez mis tellement de techniques en pratique. Vous avez déployé toute votre énergie pour vous libérer, mais quels en sont les résultats ? Davantage de lutte et de peurs.  Avant de vous enliser dans cet état de combativité, demandez-vous d’où il provient fondamentalement ? Uniquement d’un bagage héréditaire. Je le nomme le « corps de souffrance ». La lutte ne fait pas partie de votre véritable nature. Tel un gène « défectueux », elle a été transmis à votre mental dès son plus jeune âge. Ayez-en pleinement conscience. A chaque fois que vous combattez une émotion, le corps de souffrance prend de l’ampleur. Puisque l’être humain traîne ce boulet depuis sa naissance, il en oublie facilement sa présence. Il ne se rend plus compte, à quel point ce corps de souffrance interfère continuellement avec sa vie. A combien de reprises vous êtes-vous retrouvé dans des situations, que vous ne pouviez pas comprendre, malgré tout le travail d’introspection ? Combien de fois, vous êtes-vous juré de ne plus faire les mêmes « erreurs » et de changer définitivement certains de vos comportements ? Comprenez que tous vos problèmes sont issus de ce corps de souffrance ! Vous vous efforcez de vivre une vie harmonieuse et pourtant vous n’y parvenez pas. Pourquoi ? N’avez-vous pas déjà tout tenté ? Si, à l’exception d’une chose : Cesser d’alimenter ce corps de souffrance avec de la lutte pour pouvoir l’accueillir pleinement. »

Q : « Je prends soudainement conscience que je ne vis pas ma propre vie. Elle n’est que le prolongement de ce corps de souffrance. J’ai investi tellement d’énergie à essayer de comprendre mes problèmes. Mais je ne pouvais pas trouver les réponses, parce qu’elles ne sont pas en lien avec ma vie. Alors que faire ? »

R : « Cette prise de conscience est uniquement possible, parce que vous observez la situation avec détachement. Quand vous êtes dans l’observation, vous ne créez plus de problèmes personnels. Vous n’entrez plus en résonance avec ce bagage héréditaire, qui de ce fait, n’a plus d’emprise sur votre vie. Depuis ce point de vue extérieur, le Processus d’Accueil s’active naturellement et dissout toute forme de souffrance en un seul instant… »

Nassrine pour Merci la Vie !

Découvrez mon site en cliquant sur : www.nassrinereza.com