Comment allez-vous ?

Chaque semaine, nous vous proposons des extraits d’une consultation de Nassrine Reza, qui, depuis plus de 10 ans, accompagne des gens sur leur chemin de vie et de guérison.


Marc, un jeune homme souffrant de troubles alimentaires depuis plus de huit ans, avait sans cesse l’impression d’avoir faim. Il s’agissait en effet d’une impression, car en ce matin de première consultation, il prit conscience d’un message physique pourtant connu et qu’il avait toujours associé à la faim. Ce jeune homme se tordait de douleur, car son estomac ne faisait qu’augmenter les manifestations physiques. Il était sujet à des brûlures d’estomac récurrentes, ce qui n’arrangeait guère sa situation physique. Il me dit qu’il ne comprenait pas pourquoi son estomac « gargouillait » encore, car il venait à peine de déjeuner. Je l’ai alors interrogé sur ce qu’il avait bu le matin, ce qui le mit dans un état d’étonnement absolu, et il me demanda, non certain d’avoir compris la question : « Vous souhaiteriez savoir ce que j’ai bu ou ce que j’ai mangé ce matin? »

« À votre avis, quel message votre corps physique vous transmet-il à l’instant ? » répliquai-je à mon tour.

« Mon estomac gargouille comme d’habitude et je suppose qu’il a encore faim ! » rétorqua-t-il la voix hésitante.

« Comment pouvez-vous en être certain ? » lui demandai-je.

La voix encore plus hésitante, il répondit, déstabilisé : « En lui donnant à manger ? Ce que je ressens maintenant n’est-il pas un symptôme de la faim ? Ou alors on ne m’a jamais dit que la soif se manifestait dans l’estomac ! »

« Certes, beaucoup de choses ont été dites sur le corps. Mais je souhaite vous inviter à faire vos propres observations, puisque votre relation au corps est hautement personnelle. Et cela écartera toute interprétation erronée quant à ses besoins. La toute première chose que votre corps vous réclame est de l’eau, surtout le matin en vous levant, puisqu’il en a été privé toute la nuit. En avez-vous bu ce matin ? »

« Non, je ne bois jamais d’eau le matin. Je n’en bois en règle générale que très peu. Par contre, je consomme environ un litre de tisane par jour pour mes problèmes d’estomac. »

Je m’attendais à cette réponse, car la majorité des gens qui commencent la Nutri-Émotion ne consomment que très peu d’eau plate, croyant pouvoir la remplacer par d’autres boissons. Ayant vraiment l’habitude de boire autre chose, ils ne comprennent pas au début l’importance de rééquilibrer le taux hydrique du corps. Je tendis un verre d’eau tiède au jeune homme, qui ajouta : « Vous savez, je n’aime pas vraiment l’eau plate. Ça n’a pas de goût et je n’ai pas soif. »

« Je vous invite à faire l’expérience. Si votre gargouillement disparaît, alors que vous venez de manger, c’est fort probable que votre corps avait soif. Boire de l’eau plate n’est qu’une question d’habitude. Si votre mental n’en a pas envie, cela ne sous-entend en aucun cas que votre corps n’en a pas besoin. L’écoute du corps est une chose qui s’apprend. Déceler la soif, qui ne se loge pas forcément dans une bouche sèche, s’apprend également. »

Le jeune homme acquiesça et prit quelques gorgées. Environ vingt minutes plus tard, et en pleine discussion, il lança soudainement : « Mon estomac ne se manifeste plus ! Je ne ressens plus aucune brûlure à l’heure actuelle ! Qu’avez-vous mis dans ce verre ? »

« De l’eau plate, la première source d’énergie pour votre corps. Alors, quel était le message initial de votre corps ? De la faim ou de la soif ? »

Ce jeune homme est un exemple parmi des milliers d’autres qui confondent la faim et la soif. Que faisait-il chaque fois que son estomac se manifestait ? Il mangeait, alors que le corps réclamait de l’eau ! Souffrant d’embonpoint, il choisissait des aliments sains et légers, mais il mangeait tout de même. Il a appris à être à l’écoute du corps et, au bout de cinq semaines, ses troubles alimentaires avaient déjà fortement diminué.

Nassrine pour Merci la Vie !

Découvrez mon site en cliquant sur : www.nassrinereza.com