Montée de lait

Aide-toi et le ciel t’aidera !

Nos corps d’humains ont été conçus à l’origine dans un environnement naturel et ont vécu durant des millénaires dans un environnement qui ne connaissait pas la pollution dans laquelle nous baignons aujourd’hui. Remarquez qu’il n’y a pas si longtemps, notre environnement était encore propre et sain. Cela s’est dégradé grandement depuis un à deux siècles seulement.

Nos corps ne savent pas quoi faire avec toutes les pollutions que nous leur faisons ingérer tous les jours ou auxquelles ils sont soumis bien malgré eux. Face à ces défis, auxquels ils n’ont pas été préparés, ils tournent en rond, dépensant une énergie considérable pour trouver une solution qui ne vient forcément pas. Pas étonnant que la fatigue soit si présente pour nombre d’humains.

Il y a bien sûr les polluants chimiques, assez bien connus, qui pullulent dans l’industrie, et qu’on retrouve dans toutes les maisons. Il y a aussi des pollutions plus invisibles, mais toutes aussi toxiques, comme la radioactivité (dégagée par les centrales nucléaires à dose non négligeable en temps dit normal) et les micro-ondes. Avec les réseaux 5G qui s’en viennent, nous allons vivre dans un environnement saturé d’ondes déstructurant la géométrie naturelle de nos corps. Les dégâts seront encore plus grands. Les personnes sensibles ne pourront que fuir les régions habitées.

Il y a aussi des pollutions banalisées, ce qui n’enlève rien à leurs effets négatifs : le bruit (on commence à reconnaître sa nocivité sur le système nerveux), les drogues de synthèse (dévastatrices), les micro-particules dont les effets sur les organismes sont méconnues et passées sous silence, etc. Pensez-vous que nos corps peuvent vivre longtemps en santé dans ces conditions ? Ou croyez-vous, comme certains, que la science va tout arranger ?

Aide-toi et le ciel t’aidera, vous connaissez ? Je connais cette maxime depuis longtemps, mais aujourd’hui je la comprends autrement. Je comprends que si nous souhaitons une amélioration, de notre santé par exemple, ou dans tout autre domaine, nous devons faire la part des choses.

Inutile d’appeler la guérison, ou toute autre amélioration souhaitée, si nous refusons de faire ce qu’il faut pour la recevoir.

Pour atteindre un but, il s’agit de poser les gestes nécessaires à son accomplissement. Pour améliorer la santé de nos populations par exemple, il est nécessaire d’apporter des changements dans nos modes de vie, comme nos habitudes de consommation, mais aussi de modifier notre façon d’interagir ensemble et avec notre environnement. Notre organisation économique et financière doit être complètement revue pour devenir durable, socialement et écologiquement. Si nous nous contons des histoires du genre : je vais continuer à vivre comme maintenant et tout va aller mieux, cela revient à se dire : je vais fermer les yeux et tout va s’arranger.

Lorsque nous faisons un pas dans la direction de l’harmonie, de la santé, donc de l’amour et de l’unité, l’univers en fait dix ! À nous de savoir quel avenir nous voulons bâtir !

Michel A.