Les billets de Michel A.

La force de l’amour

L’amour est le liant universel, la colle qui maintient les atomes entre eux, la force qui donne vie et mouvements aux plantes, aux animaux, aux hommes, aux planètes, aux galaxies et à l’univers. Sans un minimum d’amour, une famille ne peut pas vivre, un peuple ne peut pas demeurer uni et une humanité ne peut pas poursuivre son chemin.

Il est aisé de voir que les forteresses intérieures de l’ego vacillent de plus en plus et que les fausses croyances ne nourrissent plus les consciences incarnées, qui ont soif de vraie vie. Ce qui n’est pas nourri d’amour n’est qu’éphémère. C’est une simple vérité, une équation mathématique de base, qui se rappelle à nous avec une insistance de plus en plus grande.

Dans le monde extérieur, les lobbys de la guerre et les gouvernements commencent à manquer d’arguments pour vendre leurs conflits, les pharmaceutiques, les pétrolières et la finance mondiale doivent montrer leur vrai visage, celui de la manipulation et du mépris de la vie, et les politiciens qui ne font que défendre des intérêts partisans et des appétits égotiques démesurés ne trompent plus qu’eux-mêmes avec leurs discours creux.

Oui, une vague de changement est perceptible, une lame de fond qui s’apprête à renverser ce qui est fragile, c’est-à-dire tout ce qui n’est pas nourri d’amour. Car il en faut un minimum, faute de quoi la forme s’effondre, que ce soit notre corps, notre famille, notre économie ou notre tissu social.

La très bonne nouvelle, c’est que l’amour est gratuit, toujours accessible et inépuisable. Il est l’antidote parfait au désespoir, à la désillusion et au cynisme. Qui plus est, ce pouvoir magique est à portée de tous, puisque présent dans tous les cœurs. Nous pouvons, en toute simplicité, le glisser dans nos pensées, l’inviter à habiter nos émotions et lui demande de guider nos actions… et laisser opérer la magie.

Avec amour,

Michel A.