E=mc2

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme

Cette maxime de l’humaniste François Rabelais a plusieurs siècles, mais elle me semble plus d’actualité que jamais ! C’est la lecture de quelques articles sur le développement de robots « intelligents », capables de remplacer les humains, qui m’a rappelé cette célèbre citation.

Des gens bien informés nous avertissent que des millions d’emplois occupés par des hommes et des femmes pourront être remplacés par des robots à très court terme. Oups, nous a-t-on demandé si c’est ce que l’on souhaite ? Car ce futur possible est celui préparé par Google, Facebook, Microsoft et, bien sûr, l’industrie militaire, avec l’argent que leur fournissent nos gouvernements, donc le nôtre. Ces derniers veulent nous vendre ce futur pour incontournable, de façon à éviter tout débat de société sur le sujet. Mais est-ce bon pour notre humanité ? De nombreuses voix commencent à s’élever pour dire « Attention danger ! », parmi lesquelles on peut compter celle de l’astrophysicien Stephen Hawking et Steve Wozniak, cofondateur d’Apple.

robot-1
photo : Hanson Robotics photo : Boston Dynamics

Ne sommes-nous pas déjà trop conditionnés, domestiqués, robotisés ? Car si un humain peut être remplacé par un robot, c’est parce qu’on le traite déjà comme un robot, un outil de production remplaçable et interchangeable. Or, un humain possède un corps, une âme et un esprit qui n’ont rien de robotique. Nous sommes bien plus que cela, mais pour certains nous sommes des numéros, comme sur nos cartes de crédit ou d’assurance social.

Certains dirigeants de l’industrie, de la finance et de la politique ont des visées dictatoriales et esclavagistes. Leur laisser les mains libres revient à perdre notre liberté. Vous n’avez qu’à penser à l’espionnage systématique des réseaux internet (Big Brother est bien là), au brevetage du vivant, par les compagnies pharmaceutiques par exemple, et au contrôle des médias.

Certains films ont dépeint cette réalité, pour nous en avertir peut-être. Les Temps Modernes de Charlie Chaplin illustrent bien la folie du monde du travail, La Guerre des Étoiles l’usage militaire des robots, Blade Runner les dérives possibles lorsque des pouvoirs politiques dictatoriaux s’associent à l’industrie robotique.

Lorsque je parle de dirigeants à saveur de dictateur, je ne fais pas spécifiquement allusion à la Syrie, à la Corée du Nord ou à la Russie, mais à ce qui se passe en Europe et aux États-Unis aussi. Dans nos pays mêmes, le risque de dérapage est plus qu’élevé, car l’intelligence artificielle dans les mains des militaires ne laisse rien augurer de bon. Des armées de cyborgs obéissants à souhait doivent faire rêver les plus hauts gradés de nos armées !

photo : Hanson Robotics photo : Anim’Happy

Le droit de décider de notre avenir en tant que collectivité humaine ne revient pas à une élite autoproclamée, mais aux peuples de notre planète. Les Dr Frankenstein et autres savants fous ne font pas évoluer nos sociétés vers le mieux. A mes yeux, il est essentiel de s’assurer que les sciences et la technologie soient développées dans le respect de la vie et de la liberté, et de mettre fin à tout usage contraire. Chaque nation aurait avantage à se doter d’un code d’éthique et d’un organe de surveillance en la matière.

Les sciences et la technologie peuvent rendre notre vie plus belle et plus agréable si elles sont développées avec bienveillance et dans un esprit de compassion, d’entraide et de respect de la vie. Mais comment faire, demanderez-vous peut-être ? C’est simple, laissons-nous guider par la conscience et la sagesse de notre cœur, qui vibre éternellement au rythme de l’amour, et affirmons nos choix haut et fort !

Deux vidéos qui en disent long sur l’avancement de la technologie robotique : vidéo 1 et vidéo 2

Voir aussi les articles www.lapresse.ca et www.liberation.fr et www.20minutes.fr

Michel A. pour Merci la Vie !