Archives mensuelles : août 2016

Moi, Jean-Daniel

Les aventures de Jean-Daniel, semaine 39

Répondre par l’amour

Bonjour, heureux de reprendre ma correspondance et de partager mon aventure avec vous. Je vais vous parler aujourd’hui d’une thématique chère à Gandhi, la non-violence.

Vous savez, les communautés de Navdanya sont très autonomes, mais ça ne signifie pas qu’elles sont coupées du monde. Par exemple, les enseignements dispensés sont très en phase avec l’actualité, qu’elle soit locale ou mondiale. La différence que j’ai remarquée se situe dans la lecture et l’interprétation des informations.

Bien entendu, le thème de la violence, versus de la non-violence, a été abordé. Il y en a beaucoup sur la planète actuellement, et cela interpelle ces communautés axées sur le respect et la paix. Gandhi a toujours opté pour la non-violence. Il avait clairement compris que la violence engendre la violence, alors, pour ne pas mettre le doigt dans un engrenage vicieux, face à la violence, il choisissait la voie de la sagesse, de la compassion.

Nous avons fait des exercices pratiques. Le premier a été très révélateur : nous portons tous de la violence en nous. Regardez bien en vous, si vous avez des doutes, et vous le constaterez ! Quand tout va bien, cette énergie est simplement là, invisible et tranquille, à la manière d’une bombe à retardement. Mais si on rencontre le « bon » détonateur, elle risque d’exploser, par exemple quand nous sommes face à des actes de barbarie ou que nous nous sentons menacés ou trahis.

Il s’est passé un truc bizarre durant un exercice : j’ai pris conscience que j’en voulais encore terriblement à mon ex de m’avoir quitté. J’ai senti une rage, une colère, une violence encore bouillonnante. Alors, comme on nous l’a enseigné, j’ai fait de mon mieux pour l’observer, sans embarquer dans l’émotion, seulement l’observer, l’accueillir, et ensuite la rendre à la Vie. Plutôt que de se laisser influencer par des émotions ou des croyances perturbatrices, on nous a dit que nous pouvions les déposer, faire le choix de les rendre à la Grande Vie, qui sait les recycler.

J’ai suivi ces conseils, et oui, je me suis senti apaisé, un peu allégé. C’est fou comme quelque chose qu’on ne voit pas, comme une émotion ou une croyance parasite, peut être lourd à porter.

Gandhi nous a invités à être le changement que nous voulons voir dans le monde. Pour vivre dans un monde de paix, j’ai compris qu’il m’appartient de faire la paix en moi, d’apaiser les feux de la violence présente en moi. Je crois que c’est ce que je peux faire de mieux.

Ici, j’ai commencé une autre vie, je goûte à une autre façon de voir et de comprendre la vie, de la ressentir, de la vivre. Alors ces conseils, je vais les mettre en pratique, car c’est tellement agréable de se sentir léger et de goûter à la joie !

Namasté,

Jean-Daniel

Comment allez-vous ?

Extrait d’une entrevue de Nassrine Reza par Marie Antonello


Être heureux sans raison

– À votre avis, qu’est-ce qui rend l’humain heureux ?
– Les mêmes raisons qui provoquent sa souffrance.
– Que voulez-vous dire ?
– Êtes-vous heureuse maintenant ?
– Oui absolument !
– Pourquoi ?
– Parce que je me sens bien en votre présence.
– Si votre épanouissement dépend d’une raison particulière, alors cette même raison provoquera tôt ou tard de la souffrance. La plupart des humains disent : « Je suis heureux, parce que… ». Chaque « parce que » est un obstacle à votre épanouissement.
– Vous dites que nous sommes habités par une joie innée. Est-ce ce que je ressens en votre présence ?
– Si votre joie découle de cette situation, alors il ne s’agit pas de votre état naturel. Elle sera passagère. De nombreuses émotions sont ressenties, mais votre être profond est dans un état de plénitude constant. On désigne cela comme étant de la « joie », mais au fond, il s’agit plutôt d’un état neutre, imperturbable et qui ne peut être décrit.
– Comment accéder à la plénitude ?
– N’essayez pas de faire quelque chose. Le bien-être est un état et non pas une action. Vous n’avez rien à faire et vous n’avez besoin de rien maintenant pour être totalement épanouie. Vous vous privez de cet état de grâce, qui est initialement le vôtre, dès l’instant où vous le recherchez. Le bonheur ne s’acquiert pas. Il est à chaque instant. Mais vous n’arriverez pas à saisir ce qui est dit maintenant, tant que vous associez le bien-être avec les circonstances de la vie. Observez la situation suivante : Vous aimez votre fille et sa présence vous remplit de joie. Mais lorsque vous vous retrouvez seule à la maison, la tristesse vous envahit.
– Vous avez raison.
– L’attachement à votre fille est autant source de bonheur que de malheur. Pouvez-vous observer ?
– Oui, je comprends. Mais pour vous Nassrine, n’y a-t-il pas des situations qui vous procurent plus de plaisir ?
– Quand il n’y a plus d’attachement, tout a la même saveur. Vous êtes heureuse sans raison et vous aimez librement. L’attachement aux personnes, ainsi que la valeur que vous conférez aux choses engendrent systématiquement de la souffrance. Le médaillon que vous portez est d’une grande signification, parce que votre mère vous l’a offert juste avant de quitter ce monde. Chaque fois que vous le regardez, vous vous sentez bien. Mais sa perte vous rendrait terriblement triste, n’est-ce pas ? Ce petit médaillon, comme votre fille sont la cause de votre joie et de votre peine. Tant que l’attachement persiste, vous ne pourrez pas goûter à cette paix intérieure. Dans le monde manifesté, tout change continuellement. Maintenant, vous avez un frigo bien garni, mais demain vous ne pourrez peut-être pas vous nourrir convenablement. Pour l’instant vous vivez à proximité de votre fille, mais il se peut qu’elle déménage à l’autre bout du monde. Aujourd’hui vous recevez de la reconnaissance au travail, mais bientôt vous serez retraitée et vos collègues vous oublieront. Votre corps est en parfait état, mais que se passerait-il s’il se trouvait dans une chaise roulante demain ?
– Ce que vous dites m’angoisse !
– Votre vraie nature ne peut pas être angoissée. La paix y règne en permanence. Ne vous préoccupez pas outre mesure de la peur. Accueillez-la avec bienveillance. Celle-ci se présente parce que votre attention se porte soit sur le passé, soit sur un avenir imaginaire. La peur est transitoire, parce qu’elle est illusoire. Elle n’a jamais rien à voir avec le moment présent.
– Ne ressentez-vous plus aucune émotion négative ?
– Il n’existe pas d’émotions négatives. La vie est d’une neutralité absolue. Ce sont vos interprétations et la lutte sous-jacente qui la rendent indigeste. La conscience observe tout sans jugement, sans ajouter une quelconque valeur à quoi que ce soit. Les choses apparaissaient, puis se dissipent naturellement parce qu’il n’y a plus d’attachement, plus aucune identification. Seule subsiste la conscience.
– La plupart des gens ont des buts, des projets de vie. Cela les rend heureux.
– Vous pouvez avoir des projets, mais votre bien-être ne doit pas en dépendre. Un jour, le fils d’un ancien ouvrier m’a dit : « Mon père s’est acharné au travail pour pouvoir s’acheter une maison. Il était souvent absent. Quarante ans plus tard, son rêve s’était réalisé. Après la signature du contrat nous avons organisé une belle fête. Cela faisait longtemps que je n’avais plus vu mon père aussi heureux. Il riait de bon cœur. Le même soir, il est mort d’une crise cardiaque ».
– C’est horrible ! Après toutes ces années de dur labeur, il n’a même pas pu profiter de la maison !
– C’est la vie ! Elle ne se préoccupe pas de vos projets ! Elle vous invite à profiter pleinement de ce qui est maintenant. Savourez consciemment ce moment présent, car c’est peut-être le dernier et ce faisant, vous serez heureuse sans raison…

*  *  *

Tournée de Nassrine Reza au Québec en octobre. Tous les détails en cliquant ici

Découvrez le nouveau livre « Le Pouvoir de l’Accueil – renaître en un seul instant » 
disponible sur Amazon  Canada  Europe

Nassrine pour Merci la Vie !

Découvrez mon site en cliquant sur : www.nassrinereza.com

Suggestions de livres

Dossier santé

L’expérience des uns peut être la clef pour les autres !


Mon corps pour me guérir, décodage biologique des maladies  Auteur : Christian Flèche

Bien souvent, la maladie est considérée comme une malchance, une calamité, ou encore le fruit du hasard, contre laquelle nous allons lutter avec médicaments, manipulations, voire amputation. L’auteur renverse complètement cette vision et propose un regard davantage porteur de sens. Pour lui, « Une maladie est une réaction biologique de survie face à un événement émotionnellement ingérable ; chaque maladie, chaque organe correspond à un ressenti très précis. ». La « maladie » apparaît dès lors comme une réaction saine du corps, et qui parle au malade de lui-même : un vrai retournement, une perspective pleine de possibilités pour la guérison et la connaissance de soi !  Éditions Décodage biologique


Accompagner la chimiothérapie  Auteur : Isabelle Pion

En complémentarité avec la chimiothérapie, ce livre propose d’améliorer résistance et qualité de vie par des méthodes naturelles issues de la démarche naturopathique (phytothérapie, alimentation, nutrithérapie, mais aussi relaxation, yoga, etc.), et crée une passerelle entre deux mondes qui ont tendance à s’ignorer. Les méthodes et approches présentées s’appuient sur la connaissance des soins médicaux classiques, afin d’éviter toute perturbation du traitement. Ce livre permet aux malades et à leurs familles de mieux comprendre le traitement ainsi que la maladie sous ses aspects physiologique, émotionnel et psychologique, leur donnant ainsi les moyens de piloter et non plus de subir cette période.  Éditions Quintessence


Dialogue avec mon cancer  Auteur : Denise Morel-Ferla

Ce dialogue avec ses cellules mène l’auteur au cœur d’un dialogue avec elle-même, où la « poésie des mots » devient instrument de lutte, et l’acte créateur, acte salvateur. Car ces pages ne tiennent pas seulement du journal intime, elles sont constituées en récit offert à la lecture. Plongé dans ce labyrinthe dont il est contraint d’arpenter les couloirs, le patient doit puiser dans ses ressources intérieures pour affronter l’épreuve qu’il traverse. En racontant comment elle a réussi à surmonter sa souffrance, sa fatigue et ses peurs, l’auteure aide chacun à trouver les clefs qui lui permettront de triompher de ses maux. Une force de vie émane de ce livre. En le publiant, l’auteure transmet un peu de cette force au lecteur.  Éditions Du Cerf


Le cancer apprivoisé  Auteur : Léon Renard

La maladie n’est pas une ennemie mais un message, une communication non verbale. Le corps crie un problème que le malade ignore ou refuse de voir. La maladie concerne l’être total – physique et psychique – et, dans le cas du cancer, des résultats remarquables ont été obtenus en prenant en compte la relation entre le cancer et le psychisme. L’auteur fait la synthèse des études menées dans ce domaine et l’enrichit de sa propre expérience de thérapeute. Pour apprivoiser le cancer, il propose (en complément aux traitements médicaux) des techniques psycho-adjuvantes qui instaurent une compréhension différente, une interprétation nouvelle des signes cliniques, une collaboration active du malade à sa guérison.  Éditions Quintessence


La maladie a-t-elle un sens ?  Auteur : Thierry Janssen

La maladie a-t-elle un sens ? Voilà une question qui nous concerne tous. Pourtant la médecine ne se la pose plus. Elle soigne en effet le corps sans se soucier de l’intégralité de la personne. Et, privilégiant la compréhension des détails, elle oublie les liens qui unissent les patients au monde dans lequel ils vivent. Tombons-nous malades par fatalité, ou bien la maladie est-elle le moyen pour notre corps de trouver, face à des situations perturbantes, un nouvel équilibre ? Nos pathologies naissent-elles de causes extérieures à nous ou sont-elles le symptôme d’un malaise plus profond ? L’auteur nous invite à renouer avec des principes de bonne santé et sa réflexion annonce une autre manière de penser la médecine.  Éditions Faillard


Le papillon noir  Auteur : Richard Moss

Le livre s’ouvre sur l’histoire de Laura, une femme atteinte d’un cancer du foie en phase terminale. À l’occasion d’un séminaire, Laura se met à chanter et il lui semble alors ne faire plus qu’un avec le chant. Le lendemain de cette expérience bouleversante, son cancer a disparu. Le Dr Moss s’interroge. Est-il possible d’accéder à un état de conscience qui rende à notre corps et à notre conscience toute sa vitalité ? Qu’est-ce que la conscience ? À quoi accède-t-on en s’éveillant ? Ce livre parle de ce changement intérieur. Pour l’auteur, la vraie guérison, qu’elle soit physique ou psychique, ne peut survenir que par un éveil progressif et un travail sur le corps et les énergies, dans la lignée des grandes traditions spirituelles.  Éditions J’ai Lu


6 mois à vivre  Auteur : Marie Deroubaix

« Quand Marie comprit que son cancer ne lui laissait aucune chance, elle me dit qu’elle avait un dernier combat à mener : raconter son parcours afin qu’un jour une loi permette aux gens dans son cas de choisir leur mort. Elle entendait dénoncer certaines pratiques hospitalières et thérapeutiques scandaleuses, ainsi que l’inertie du gouvernement vis-à-vis de l’euthanasie, alors que la majorité des Français est en faveur d’une mort douce et dans la dignité. Elle se mit à écrire de manière compulsive, dans l’urgence. Ce livre sera une obsession jusqu’à la fin. » Après la disparition de sa femme, Bertrand Deroubaix a ajouté quelques réflexions et un dernier chapitre, le seul que Marie ne pouvait écrire. « Un plaidoyer bouleversant. »  Éditions J’ai Lu


Le corps quantique  Auteur : Deepak Chopra

Pourquoi certains individus guérissent alors que les médecins ne leur donnaient plus que quelques mois à vivre ? Comment expliquer les rémissions de cancers, de maladies cardiaques ou chroniques ? Peut-on accéder à un pouvoir de guérison supérieur ? Encouragé par les guérisons spectaculaires de patients condamnés par la médecine, le Dr Deepak Chopra tente de répondre à toutes ces questions. Alliant sa connaissance en médecine et en physique quantique, il nous livre ici une approche neuve et passionnante de la maladie, de la guérison et de l’interaction corps-esprit. Ce livre nous apporte les preuves des pouvoirs de notre esprit sur notre corps et nous montre l’importance d’atteindre la paix intérieure.  Éditions J’ai Lu


L’art de guérir  Auteur : Bernie S. Siegel

Dans ce livre, le médecin et enseignant spirituel Bernie Siegel démontre comment la science et la spiritualité interagissent — et comment vous pouvez maximiser le potentiel de guérison de votre corps. Après avoir étudié l’utilisation des dessins faits par des patients atteints de maladies mortelles, Bernie a fondé l’ECaP (Exceptional Cancer Patients) pour faciliter les auto-guérisons, souvent qualifiées de miraculeuses. Il a constaté que notre corps veut guérir et que nous pouvons aider cette propension innée au moyen de pratiques considérées comme non classiques, comme le dessin, la visualisation, les rêves, l’amour et le rire. Ce livre offre des techniques pratiques et éprouvées qui peuvent faire des miracles.  Éditions ADA


Lâcher prise  Auteur : Guy Finley

Existe-t-il un moyen de vous affranchir des problèmes tenaces et des attitudes néfastes qui pèsent sur votre vie? Selon Guy Finley, la clé réside dans la connaissance plutôt que dans la force. En vous appuyant sur des principes puissants et éprouvés, il est possible d’apprendre à vous défaire de l’amertume, des regrets et des pensées troubles. Une fois cette étape franchie, le reste s’accomplit de soi: vous arrivez à lâcher prise et abandonnez tout ce qui vous rattachait à des relations et à des événements malheureux. Soudainement, vous n’avez plus à craindre les changements imprévus ou les défis, au travail comme dans l’intimité, car la seule personne à qui vous devez rendre des comptes, c’est vous.  Éditions de l’Homme


Oui à la Vie  Auteur : Ginette Alarie

En 2002, je me préparais à faire un voyage de trois mois en Inde. Presque tout était réglé. Puis le diagnostic de la maladie est arrivé comme un coup de massue. Mon univers entier se trouvait bousculé: la famille, le travail, les engagements. Je raconte au fil des jours mon processus de prise en charge, je questionne mon âme, je décris ce qui monte en moi. Et tout se mettait en place pour que je vive une transformation, car une maladie n’est pas neutre et n’arrive pas par hasard. Chercher le sens, trouver des réponses, continuer à vivre au jour le jour dans la conscience a été tout un défi que la Vie m’offrait. Pour moi, d’ailleurs, le mot Vie s’écrit avec une majuscule maintenant, car la «Vie» est devenue sacrée.  Éditions Ginette Alarie


Anticancer  Auteur : David Servan-Schreiber

Médecin et chercheur en neurosciences cognitives, David Servan-Schreiber a concilié pratique clinique et recherche, notamment sur la neurobiologie des émotions. Il a contribué à fonder puis à diriger le centre de médecine complémentaire de l’université de Pittsburgh. Fortifier nos défenses naturelles contre les maladies en général – et le cancer en particulier – c’est possible, comme le prouvent de nombreuses études. Précurseur dans ce domaine, David Servan-Schreiber retrace dans cet ouvrage les aventures scientifiques qui ont mené à cette nouvelle approche. Avec humanité et justesse, il propose une pratique de prévention et d’accompagnement des traitements classiques – avec des résultats constatés par la recherche de pointe – pour se construire une biologie anticancer. Éditions Pocket


Mieux vivre une chimiothérapie  Auteur : Astrid Le Mintier

Comment faire face au mieux à l’annonce d’une chimiothérapie ? Existe-t-il des moyens pour pallier les effets secondaires liés au traitement ? Est-il possible de vivre cette période de façon sereine ? Avec un style résolument tonique, l’auteur, qui a elle-même été confrontée au cancer, apporte des réponses claires et pratiques à tous les problèmes qui peuvent se poser durant cette phase de la maladie. Chute de cheveux, répercussion du traitement sur les intestins, la peau, la sexualité, le moral… Être renseigné sur les différents aspects du traitement permet aux malades, mais également à leurs proches, de mieux appréhender la chimiothérapie. Un livre positif et pratique qui délivre un beau message d’espoir.  Éditions Flammarion


Avez-vous le goût de vivre?  Auteur : Catherine Jalbert

Autobiographique, ce livre? Oui, assurément. Il raconte en toute simplicité la démarche entreprise par Catherine Jalbert lorsqu’elle a été frappée par la maladie. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans un long voyage : les trois années où elle a vécu avec le cancer, et les dix années de rémission. A l’aide des rêves, qui ont été de précieux guides sur le sentier de son rétablissement, et d’une approche psychologique et spirituelle, l’auteure nous entraîne dans toute la gamme des émotions. Elle élabore une méthode – les douzes médecins intérieurs – qui éclairera toute personne en route vers la guérison.  Éditions Québécor


Cancer, les chemins de guérison  Auteur : Luc Bodin

Après une introduction, le Dr Luc Bodin analyse en détail les traitements du cancer : – Éviction des causes du cancer (mode de vie) : alimentation, activité physique… – La médecine moderne avec chimio, radiothérapie, chirurgie, immunothérapie, thérapie génétique… – Une présentation des thérapies naturelles : vitamine C, vitamine D, cure de Breuss, fleurs de Bach, pyrothérapie, jeûne, high pH therapy, vitamine B17… – Les soins énergétiques – La psychologie : choc émotionnel, déclenchant, soutien psychologique, EFT, relaxation, méditation… – La recherche de sens de sa maladie : comment réagir à la découverte d’un cancer ? Que changer dans sa vie ? Quels traitements choisir ?  Éditions Guy Trédaniel


Au cœur du cancer, le spirituel  Auteur : Éric Dudoit

Ce que l’on trouve au détour d’une maladie grave comme le cancer, outre l’angoisse et ses corollaires, c’est quelque chose d’infiniment spirituel, au sens où le cancer pose ou repose la question de l’identité. La maladie demande à en faire travail comme une parturiente, et ce travail présente, dans sa phénoménologie, beaucoup de points communs avec l’initiation spirituelle. Elle demande de s’extraire du monde tout en étant toujours dans le monde ; elle indique la voie de sortie pour tous : la mort, qui pousse l’individu à remanier son histoire, ses mythes, sa vision du monde.  Éditions Glyphe


Chronique d’un cancer ordinaire – Ma vie avec Igor  Auteur : Dominique Demers

Le cancer. Un mot horrible, qui fait peur. Pour mieux dompter, apprivoiser et haïr tout à la fois la tumeur maligne qui s’était incrustée dans son sein, l’auteure Dominique Demers a choisi de lui donner un nom : Igor. Armée de son humour, énergisée par son amour du sport et du voyage, la dynamique et impatiente patiente a entrepris les traitements comme elle mène la barque de sa vie : en se lançant des défis, en osant rire de l’absurde et questionner l’intolérable. En acceptant, aussi, qu’il y a des jours gris. Elle livre ici la chronique de cette période charnière, rédigée sous forme de courts billets parfois drôles et parfois déchirants…  Éditions Québec Amérique


La Nouvelle Médecine du cancer  Auteur : Thomas Tursz

Nouveaux médicaments et nouvelles stratégies thérapeutiques : où sont les vrais espoirs ? Chercheur autant que médecin, le professeur Thomas Tursz est l’un des plus grands cancérologues français. Il raconte dans ce livre la saga de la cancérologie française telle qu’il l’a vécue et dresse un état des lieux des attentes et des voies d’avenir qui s’offrent. Il livre surtout sa vision de ce que doit être la médecine de pointe : appuyée sur la recherche, impliquant des équipes pluridisciplinaires, performante techniquement et surtout adaptée à la personne. Désormais, une nouvelle phase du combat contre le cancer s’ouvre, celle de la médecine personnalisée. C’est cette révolution qu’il décrit ici.  Éditions Odile Jacob


Tu n’es pas seule  Auteur : Dominique Lanctôt

Tu n’es pas seule réunit les témoignages de 18 femmes qui ont traversé l’épreuve du cancer. Elles transmettent ici leur expérience sans chercher à en minimiser la difficulté. Chacune a vécu une profonde remise en question de ses valeurs et de ses priorités; chacune s’est retrouvée face à sa propre finitude, ce qui a donné une intensité accrue à son présent. Les cheminements présentés dans ce recueil ont en commun de mener à une capacité d’amour élargie et à une humanité plus vibrante. Les personnes atteintes par le cancer – et toutes les autres – pourront se reconnaître dans ces mots porteurs de solidarité et d’espoir.  Les Éditions de l’Homme


Le cancer – Un livre qui donne de l’espoir  Auteur : Lise Bourbeau

Que diriez-vous d’avoir une vision différente du cancer, ce fameux mot qui a fait — et qui continue à faire — peur à des millions de personnes chaque année partout dans le monde? Pourquoi ne pas considérer cette maladie qui fait tant de ravage comme un ami, plutôt qu’un ennemi avec lequel on doit se battre? Vous êtes le seul responsable de la perception que vous avez de ce mot. Ce livre se veut une perception nouvelle et différente de tout ce qui a été écrit à ce jour. En effet, Lise Bourbeau utilise une approche inédite, grâce aux milliers d’histoires de cancer qu’elle a entendues durant ces trente dernières années.  Les Éditions E.T.C.


Mourir pour vivre  Auteur : Anita Moorjani

« J’avais le choix de revenir… ou pas. J’ai choisi de revenir quand j’ai compris que le  » paradis  » est un état et non un endroit… » Dans ce livre inspirant, Anita Moorjani raconte comment, après avoir lutté contre le cancer durant presque quatre ans, son organisme, envahi par les cellules malignes, s’est mis à défaillir. Lorsque ses organes ont cessé de fonctionner, Anita a vécu une expérience de mort imminente extraordinaire, au cours de laquelle elle a compris sa valeur intrinsèque et la véritable cause de sa maladie. En reprenant conscience, elle a constaté que son état s’était amélioré tellement vite qu’elle a pu sortir de l’hôpital après quelques semaines et sans trace de cancer dans son corps !  Éditions Le Dauphin Blanc


Quand le cancer disparaît  Auteur : Luc Bodin

La recherche médicale actuelle ne voit qu’une façon possible de guérir le cancer, c’est la destruction totale de toutes les cellules cancéreuses. Pourtant une autre voie existe : Celle qui consiste à réparer les cellules malades plutôt que de les anéantir, afin de leur redonner leur normalité. Le Dr Luc Bodin expose des preuves irréfutables, établies par la recherche moderne, démontrant que cette réversion cancéreuse est concevable, mieux, qu’elle est déjà réalisée et exploitée dans quelques hôpitaux pour certains cancers. L’idée que les cellules cancéreuses puissent se transformer en cellules normales semble totalement révolutionnaire dans la pensée d’aujourd’hui.  Éditions Guy Trédaniel


Pour être tenu au courant des nouveautés, inscrivez-vous à l’Infolettre Merci la Vie en cliquant ici